François, la maladie et la mort - Hozana

François, la maladie et la mort

François, la maladie et la mort

Est-il possible de rester en paix dans les soucis, la maladie et même devant la mort ?

Il n'y a pas de recettes toutes faites ni de mots faciles devant les épreuves de l'existence… Constatons simplement qu'elles font partie intégrante de la vie et regardons quel chemin saint François a emprunté.

 

Une rencontre dans la vie de François :

C'est dans la maladie, dans de grandes souffrances physiques et morales, et après avoir perdu la vue, que saint François composa son célèbre Cantique des Créatures, cri d'émerveillement et de reconnaissance envers le Maître de la Création…

 

« Très haut, tout puissant et bon Seigneur, à toi louange, gloire, honneur, et toute bénédiction ; à toi seul ils conviennent, O Très-Haut, et nul homme n’est digne de te nommer.
Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures, spécialement messire frère Soleil, par qui tu nous donnes le jour, la lumière ; il est beau, rayonnant d’une grande splendeur,et de toi, le Très-Haut, il nous offre le symbole.
 Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur Lune et les étoiles : dans le ciel tu les as formées, claires, précieuces et belles.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Vent, et pour l’air et pour les nuages,pour l’azur calme et tous les temps : grâce à eux tu maintiens en vie toutes les créatures.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur Eau, qui est très utile et très humble, précieuse et chaste.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère Feu, par qui tu éclaires la nuit : il est beau et joyeux, indomptable et fort.
 Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la Terre, qui nous porte et nous nourrit, qui produit la diversité des fruits, avec les fleurs diaprées et les herbes.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux qui pardonnent par amour pour toi ; qui supportent épreuves et maladies : heureux s’ils conservent la paix, car par toi, le Très-Haut, ils seront couronnés.
Loué sois-tu, mon Seigneur, pour notre sœur la Mort corporelle, à qui nul homme vivant ne peut échapper. Malheur à ceux qui meurent en péché mortel ; Heureux ceux qu’elle surprendra faisant ta volonté, car la seconde mort ne pourra leur nuire.
Louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâce et servez-le en toute humilité ! »

 

L'action de grâce nous rappelle que tout est don, rien n'est dû. Saint François, le Poverello, le petit pauvre, ne gardait rien ; en rendant grâce, il faisait sans cesse remonter vers Dieu ce qui venait de Lui, se préparant à tout accueillir comme un cadeau ... 

 

Des témoins franciscains :

  • Muambule Tchiapanga Astrid, jeune Congolaise, est entrée chez les Clarisses de Kabinda (Congo) en prenant le nom de soeur Claire de l'Eucharistie. C'est peu avant sa mort des suites d'un cancer de la machoire (à 24 ans, en avril 1984) qu'elle disait : “C'est dans les moments difficiles que nous devons louer le Seigneur et lui rendre grâce ! Nous devons profiter  du temps très court que nous avons pour aimer le Seigneur de toutes nos forces et faire sa volonté.”

 

  • John Bradburne, tertiaire franciscain Anglais, partit en Rhodésie (ex Zimbabwe) et là-bas, décida d'aller vivre avec les lépreux. Pendant la guerre civile, il fut enlevé puis assassiné. Il savait que cela risquait d'arriver, mais n'a pas voulu quitter ses amis lépreux. John écrivait des poèmes : “Pour mourir, n'attendez pas la mort, mourez aux sept mortels. Revêtez dans le temps l'éternité sublime, Pensez immortalité, branchez-vous sur le Ciel.”

 

Remercier pour tout, prendre conscience que tout est donné gratuitement, peut aider à lâcher ce que nous croyons être notre possession : Un jour, il faudra tout lâcher … pour tout recevoir dans la Vie en Dieu ! 

 

Et nous, aujourd'hui ?

« Seigneur, que veux-tu que je fasse ? » 

“que je ne cherche pas tant à être consolé qu'à consoler…..car c'est en mourant que l'on ressuscite à la Vie.”

Nous n'avons peut-être pas l'habitude de regarder comme un frère ou une soeur, la maladie, le handicap, l'épreuve, la mort, ni même la Création... Et si cette semaine, nous composions notre propre cantique des créatures ? « loué sois-tu, mon Seigneur pour ... » 

 

En terminant ces semaines de prière partagée, nous vous offrons la bénédiction de saint François :

Que le Seigneur te bénisse et te garde !

Que le Seigneur te découvre sa Face et te prenne en pitié !

Qu’il tourne vers toi son Visage et te donne la paix !

Que le Seigneur te bénisse !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

26 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader