Jour 9 - Fête de Notre-Dame de Paix : la consécration au Cœur de Marie

Jour 9 - Fête de Notre-Dame de Paix : la consécration au Cœur de Marie

Signe de Croix

Invocations préliminaires

- Notre-Dame, venez à notre aide
- Défendez-nous puissamment de la main de l'ennemi.

- Comme au jour où vous salua Gabriel
- Que votre Coeur nous obtienne la Paix de Dieu.

- Ô ma Mère du Ciel
- Donnez-moi votre enfant, Jésus.

Hymne à Notre-Dame de Paix (de l'Office liturgique)


Salut, Reine de la Paix, qui arrêtez les combats et calmez les esprits furieux !
Les pires tyrans, irascibles et obstinés à faire la guerre, vous les domptez.

De vous jaillit la piété, de vous naît la bonté, et la douceur prend en vous sa source.
Fille de Sion ! Vous en êtes aussi la gardienne fidèle, vous l'établissez dans la paix !

Que toute la terre, par votre médiation, renoue son alliance avec Dieu,
Qui n'aimerait une pareille Mère ? Qui ne recueille auprès de vous les joies de la vraie Paix ?

Qui vous louera assez, qui vous aimera assez ? Vous êtes l'Arche de la Nouvelle Alliance !
Vous réparez nos chutes, obtenez notre liberté, nous assurez le repos.

Venez ! Que passent les peines, que s'éloignent les guerres, que se dénouent les conflits !
Mais pour que la concorde nous donne ses fruits de paix, réprimez la fureur de l'Adversaire.

Perpétuel Secours, pleine de sollicitude, assistez dans tous les périls ceux qui sont à vous !
Reine à la blancheur immaculée, coiffée du magnifique diadème, donnez la paix à vos sujets !

Jetez un regard bienveillant sur l'Église notre mère, sur notre pays, et sur nous-mêmes, qui sommes à vous. Et après cette vie, ouvrez-nous les parvis de la paix sans laisser nos pleurs inconsolés. Amen.


Extrait des Ecritures Saintes : du livre du Prophète Isaïe (66, 7-14)

Encore une fois, la figure de Marie et celle de l'Eglise se superposent, car Marie seule personnifie et anticipe ce que l'Eglise sainte accomplit par une multitude de membres; elle est la garantie d'inviolabilité de l'Eglise et l'entraîne à sa suite. Au pied de la Croix, elle enfante le peuple de Dieu.

Avant d'être en travail, Sion a enfanté ; avant que lui viennent les douleurs, elle a accouché d'un garçon.

Qui a jamais entendu rien de tel ? Qui a jamais vu chose pareille ? Peut-on mettre au monde un pays en un jour ? Une nation est-elle enfantée en une fois ? Pourtant, Sion, à peine en travail, a enfanté ses fils !
"Est-ce que moi, j'ouvrirais un passage à la vie, et je ne ferais pas enfanter ?" – dit le Seigneur. "Moi qui fais enfanter, je fermerais le passage de la vie ?" – dit ton Dieu.

Réjouissez-vous avec Jérusalem ! Exultez en elle, vous tous qui l'aimez ! Avec elle, soyez pleins d'allégresse, vous tous qui la pleuriez ! Alors, vous serez nourris de son lait, rassasiés de ses consolations ; alors, vous goûterez avec délices à l'abondance de sa gloire.

Car le Seigneur le déclare : « Voici que je dirige vers elle la paix comme un fleuve et, comme un torrent qui déborde, la gloire des nations. » Vous serez nourris, portés sur la hanche ; vous serez choyés sur ses genoux.

Comme un enfant que sa mère console, ainsi, je vous consolerai. Oui, dans Jérusalem, vous serez consolés. Vous verrez, votre cœur sera dans l'allégresse ; et vos os revivront comme l'herbe reverdit.
------------------------------
Commentaire : la Paix du Cœur de Marie
Les apparitions de Fatima eurent un immense retentissement dans l'Église ; non pas comme un élément nouveau et isolé, qui charme par un changement introduit, mais comme le couronnement de l'amour de Dieu et de l'Église pour Marie, en résonance avec ce que l'Esprit avait fait comprendre au cours des siècles sur cette humble jeune fille de Nazareth, Mère de Dieu. 

Que la Sainte Vierge soit invoquée pour la Paix, rien de nouveau sous le soleil. Ici, cependant, la relation entre son Coeur et la Paix est explicite et manifeste. La consécration au Cœur de Marie fait refleurir dans les âmes l'Alliance conclue à l'Annonciation et scellée sur la Croix.

Et cette alliance renvoie à l'origine de l'Humanité, à sa chute, et à ses tentatives de se relever. Toute l'histoire est récapitulée dans cette consécration, parce que toute l'histoire du Salut, comme le rappelle Saint Irénée au IIe s., est récapitulée en Jésus et Marie.

Pour célébrer la consécration du monde au Cœur Immaculé le 7 juillet 1942 par le pape Pie XI,I au plus fort de la guerre, une « route mondiale » est mise en place en 1947. On prévoit de faire circuler l'image de Notre-Dame de Fatima, Reine de la Paix, sur les cinq continents.

Sur les chemins, dans tous les pays traversés, des colombes viennent spontanément voler autour de la statue ou se poser à ses pieds, dans les fleurs qui l'entourent, en dépit de la foule et des chants. Cet oiseau évoque lui aussi l'Alliance, comme lors du déluge, ou au baptême du Christ.
Dans tous les pays ? Non. Lorsque la statue sort de terre chrétienne, les colombes ne viennent plus ; mais elles la rejoignent quand elle y revient. Et pourtant, la Mère de Dieu est loin d'avoir refusé ses faveurs aux musulmans et aux croyants d'autres religions venus l'acclamer, car ils furent nombreux. Ainsi, au Pakistan, on escorte la Madone avec des éléphants! Au milieu de ce XXe s., miracles et conversions adviennent sur son passage, ouvrant les cœurs à la grâce du Christ ou ravivant des braises presque éteintes. 

La joie et la paix induite par le passage de Notre-Dame à travers des peuple appelés à redevenir ou devenir le Royaume des Cieux semble donner chair à ces paroles d'Isaïe : « Je dirige vers elle la paix comme un fleuve et, comme un torrent qui déborde, la gloire des nations

Si l'expression de l'amour pour la Toujours-Vierge Mère de Dieu s'est faite plus discrète en Europe, elle est évidente dans d'autres pays catholiques en croissance. Mais même sur le Vieux continent, il semble reparaître, comme à l'été 2020 à l'occasion du grand pèlerinage du M de Marie, où deux statues de Notre-Dame de France (Marie portant plus haut qu'elle Jésus enfant tenant un rameau d'olivier) passèrent à travers les villes et les campagnes en visitant les lieux d'apparition de l'Immaculée en France. Plusieurs diocèses, dont Paris et Bourges, se sont alors consacrés aux Cœurs unis de Jésus et Marie.


158497-jour-9-fete-de-notre-dame-de-paix-la-consecration-au-coeur-de-marieNotre-Dame de France, portée en procession entre le 1er juin et le 13 septembre 2020

 


Cette consécration, pratiquée depuis longtemps, mais demandée instamment par Marie durant les apparitions de Fatima, renouvelle et fortifie en quelque sorte nos vœux du baptême. Elle nous fait vivre plus consciemment sous le regard de Marie et nous fait voir et aimer Jésus et le monde avec son Coeur. Ses préoccupations, ses joies et ses peines deviennent peu à peu les nôtres, et elle répond des nôtres en retour.


Pourquoi ne pas aller directement au Cœur de Jésus? Il est vrai qu'il est la finalité de notre foi. Mais d'une part, en venant dans la création en personne, Dieu veut être glorifié par et dans ses œuvres. Or, la plus grande de ses œuvres qui ne soit pas Lui-même, c'est Marie, incompréhensiblement unie au Fils. Ensuite, c'est tout simplement par le Cœur de Marie que Jésus est passé, et nous sommes appelés à suivre son chemin.


Bref temps pour méditer sur les textes

Présenter ses intentions à Notre-Dame

Prière du neuvième jour : 


Je vous salue, Marie, Mère de Dieu, dont la plénitude de grâce irrigue le monde en lui donnant Jésus-Christ ;
Je vous salue, Marie, Immaculée, dont la pureté incomparable accueille et fait grandir Jésus-Christ dans la Création.
Je vous salue, Marie, Reine de la Paix, qui prodiguez à ceux qui vous invoquent les fruits de l'Esprit, dont vous êtes l'Epouse et l'image.

Le Père vous a abandonné le Fils et l'Esprit a conçu par vous : comment, moi, ne me remettrai-je pas tout entier entre vos mains ! Ou plutôt, puisque vous êtes déjà ma mère, je veux correspondre à cette réalité par tout mon être : par mon corps avec tous ses sens, par ma mémoire, par mon intelligence, par ma volonté, et principalement par mon coeur.
Qu'il vous aime avec le Coeur de Jésus ; qu'il l'aime, Lui, avec votre Coeur ; qu'il aime mon prochain selon l'Esprit de vos deux Coeurs.

Que mon coeur animé par le vôtre embrase à son tour le monde, qu'il soit fidèle à Jésus-Christ jusqu'à la Croix, qu'il entreprenne tous les combats et toutes les bonnes œuvres inspirées par Dieu selon ma vocation; qu'il reçoive de vous un esprit de réparation et de sacrifice. Que le Prince de la Paix trouve, dans ce cœur qui dépend du vôtre, le Royaume qu'il est venu instaurer, et où il pourra demeurer. Que chacun de ses battements dise à chaque instant avec Vous, avec l'Eglise et avec l'Esprit Saint « Viens, Seigneur Jésus ! ».
Gloire soit au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, à la Très-Sainte et Vivifiante Trinité, pour les siècles sans fin.


Temps de silence pour rendre grâces, aussi longtemps que désiré

Prière de la neuvaine.

Amen!

Et bonne fête de Notre-Dame de Paix!

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Neuvaine à Notre-Dame de Paix