32° jour. Consécration par Marie : une spiritualité trinitaire - Hozana

32° jour. Consécration par Marie : une spiritualité trinitaire

(N'hésitez pas à partager les youtube, c'est fait pour ça... éventuellement pour les radios locales, c'est en qualité pro)

Trente-trois jours pour se consacrer à Jésus-Christ par Marie, EDB, Nouan le Fuzelier, 2012 (Nihil obstat)

32° jour. Consécration par Marie : une spiritualité trinitaire

Reprenons l’image de l’épouse du Cantique des cantiques et des jeunes filles qui courent à la suite du Bien-aimé, Jésus. Il s’agit de la Vierge Marie, de toi, de moi, et de l’Eglise.

Une énergie anime cette épouse, c’est l’Esprit de Dieu (Rm 8,14), l’esprit d’adoption (Rm 8,15). En parlant d’adoption, nous comprenons que l’épouse ressemble au Fils, Jésus, qui est l’Epoux. Dieu est toujours « plus grand », transcendant. La charité de Dieu est plus vaste que l’âme qui en est baignée. Cette transcendance vient du fait que l’époux est « le Fils », il conduit au Père, « plus grand que tout… » La vie trinitaire se donne comme un parfum et demeure insaisissable…

L’Epoux a traversé les cieux (He 4,14), et là également le suit l’épouse parfaite, (Marie, l’Eglise). Les âmes sont avec Jésus un seul esprit (1Co 6,17), et s’accomplira en elles ce qui est écrit: « Père, comme toi en moi et moi en toi nous sommes un, de même qu’eux aussi soient un en nous » (Jn 17,21).

Marie :

Lors de l’Annonciation, l’ange dit à Marie : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre; c’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. » (Lc 1, 35). Marie touche aux confins de la divinité, elle a une relation ineffable, sublime, avec le Père, le Fils et l’Esprit Saint

« Elle reçoit cette immense charge et dignité d’être la Mère du Fils de Dieu, et, par conséquent, la fille de prédilection du Père et le sanctuaire du Saint-Esprit. » (Vatican II). 

  • Lors de la Visitation chez Elisabeth, Marie offre la présence du Fils et sa salutation transmet l’effusion de l’Esprit Saint, Marie exulte et chante la louange du Père
  • Lors de la Nativité de Jésus, Marie donne le Fils pendant que le Père donne la Paix aux hommes de bonne volonté, et l’Esprit Saint suscite la foi et la joie, etc.
  • Au calvaire, Marie s’associe au Fils, elle le voit remettre l’Esprit Saint et prier le Père.
  • Et depuis la Pentecôte, l’effusion de l’Esprit Saint a donné à la mère de Jésus une vie trinitaire encore plus forte, jusqu’à en faire la mère de l’Eglise…

L’amour secret de Marie pour la Trinité sainte, pour le Père, le Fils et l’Esprit Saint avec toutes ses modulations les plus exquises demeurera toujours un mystère caché pour nous. C’est une réalité trop simple, trop pure, trop lumineuse pour être discernée par nos pauvres capacités naturelles. N’imaginons surtout pas de grands élans ou des émois spectaculaires. Pas de place ici pour les extases, qui, selon l’enseignement de sainte Thérèse d’Avila, sont encore la marque d’une humanité non parfaitement accordées à l’action de Dieu. L’amour divin, surnaturel de la Vierge a été en même temps le plus humain, le plus tendre, le plus concret qui puisse exister. Il s’est incarné et s’est développé à travers les gestes plus simples, les plus quotidiens.

Par sa mission unique de Mère de Dieu, Marie a pu déployer toutes les harmoniques de l’amour maternel le plus pur envers son petit enfant.

Et c’était Dieu, le Saint, l’Unique, JE SUIS. »

Dieu le Père « a donné son unique Fils au monde seulement à travers Marie » et « il désire avoir des enfants à travers Marie jusqu’à la fin du monde » (Saint Louis-Marie de Montfort)

Dieu le Fils « s’est fait homme pour notre salut, mais en Marie et à travers Marie » et « il désire se former et pour ainsi dire s’incarner chaque jour à travers sa chère mère dans ses membres » (Saint Louis-Marie de Montfort)

Dieu Esprit Saint « a communiqué à Marie, sa fidèle Epouse, ses dons ineffables » et « il désire former en Elle et à travers Elle des élus » (Saint Louis-Marie de Montfort)

« Marie est totalement relative à Dieu et je l’appellerai volontiers la relation à Dieu, qui existe seulement en relation à Dieu. » [6]. C’est pourquoi Marie, la Toute Sainte, conduit à la Trinité.

Jean Paul II témoigne : « En lui répétant chaque jour "Totus tuus" [Je suis à toi, Marie] et en vivant en harmonie avec Elle, on peut parvenir à l’expérience du Père dans la confiance et dans l’amour sans limite (VD 169 et 215), à la docilité à l’Esprit Saint (VD 258) et à la transformation de soi selon l’image du Christ (VD 218-221) » 

 

Consécration

O Marie, je te loue et je magnifie ta grandeur, ô mère de Dieu qui enfantas le Sauveur de nos âmes.

Je suis tout(e) à toi, Marie, pour que tu puisses me transformer à l’image de Jésus-Christ.

Je suis tout(e) à toi, Marie, pour que tu je sois docile à l’Esprit Saint.

Je suis tout(e) à toi, Marie, pour devenir librement enfant du Père, dans la confiance et l’amour.

O Marie, la Trinité est un mystère ineffable, et toute l’éternité ne suffira pas à sonder son mystère, entraîne moi dans ton élan d’amour, ô épouse parfaite des desseins du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Amen.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Maria Luz
place Región Metropolitana de Santiago, il y a 1 an
AMEN!!!
Carole
 il y a 1 an
33 jours pour se consacrer à Jésus par Marie 32° jour. Consécration par Marie : une spiritualité trinitaire (N'hésitez pas à partager les youtube, c'est fait pour ça... éventuellement pour les radios locales, c'est en qualité pro) Trente-trois jours pour se consacrer à Jésus-Christ par Marie, EDB, Nouan le Fuzelier, 2012 (Nihil obstat) 32° jour. Consécration par Marie : une spiritualité trinitaire Reprenons l’image de l’épouse du Cantique des cantiques et des jeunes filles qui courent à la suite du Bien-aimé, Jésus. Il s’agit de la Vierge Marie, de toi, de moi, et de l’Eglise. Une énergie anime cette épouse, c’est l’Esprit de Dieu (Rm 8,14), l’esprit d’adoption (Rm 8,15). En parlant d’adoption, nous comprenons que l’épouse ressemble au Fils, Jésus, qui est l’Epoux. Dieu est toujours « plus grand », transcendant. La charité de Dieu est plus vaste que l’âme qui en est baignée. Cette transcendance vient du fait que l’époux est « le Fils », il conduit au Père, « plus grand que tout… » La vie trinitaire se donne comme un parfum et demeure insaisissable… L’Epoux a traversé les cieux (He 4,14), et là également le suit l’épouse parfaite, (Marie, l’Eglise). Les âmes sont avec Jésus un seul esprit (1Co 6,17), et s’accomplira en elles ce qui est écrit: « Père, comme toi en moi et moi en toi nous sommes un, de même qu’eux aussi soient un en nous » (Jn 17,21). Marie : Lors de l’Annonciation, l’ange dit à Marie : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre; c’est pourquoi l’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. » (Lc 1, 35). Marie touche aux confins de la divinité, elle a une relation ineffable, sublime, avec le Père, le Fils et l’Esprit Saint… « Elle reçoit cette immense charge et dignité d’être la Mère du Fils de Dieu, et, par conséquent, la fille de prédilection du Père et le sanctuaire du Saint-Esprit. » (Vatican II).  Lors de la Visitation chez Elisabeth, Marie offre la présence du Fils et sa salutation transmet l’effusion de l’Esprit Saint, Marie exulte et chante la louange du Père… Lors de la Nativité de Jésus, Marie donne le Fils pendant que le Père donne la Paix aux hommes de bonne volonté, et l’Esprit Saint suscite la foi et la joie, etc. Au calvaire, Marie s’associe au Fils, elle le voit remettre l’Esprit Saint et prier le Père. Et depuis la Pentecôte, l’effusion de l’Esprit Saint a donné à la mère de Jésus une vie trinitaire encore plus forte, jusqu’à en faire la mère de l’Eglise… L’amour secret de Marie pour la Trinité sainte, pour le Père, le Fils et l’Esprit Saint avec toutes ses modulations les plus exquises demeurera toujours un mystère caché pour nous. C’est une réalité trop simple, trop pure, trop lumineuse pour être discernée par nos pauvres capacités naturelles. N’imaginons surtout pas de grands élans ou des émois spectaculaires. Pas de place ici pour les extases, qui, selon l’enseignement de sainte Thérèse d’Avila, sont encore la marque d’une humanité non parfaitement accordées à l’action de Dieu. L’amour divin, surnaturel de la Vierge a été en même temps le plus humain, le plus tendre, le plus concret qui puisse exister. Il s’est incarné et s’est développé à travers les gestes plus simples, les plus quotidiens. Par sa mission unique de Mère de Dieu, Marie a pu déployer toutes les harmoniques de l’amour maternel le plus pur envers son petit enfant. Et c’était Dieu, le Saint, l’Unique, JE SUIS. » Dieu le Père « a donné son unique Fils au monde seulement à travers Marie » et « il désire avoir des enfants à travers Marie jusqu’à la fin du monde » (Saint Louis-Marie de Montfort) Dieu le Fils « s’est fait homme pour notre salut, mais en Marie et à travers Marie » et « il désire se former et pour ainsi dire s’incarner chaque jour à travers sa chère mère dans ses membres » (Saint Louis-Marie de Montfort) Dieu Esprit Saint « a communiqué à Marie, sa fidèle Epouse, ses dons ineffables » et « il désire former en Elle et à travers Elle des élus » (Saint Louis-Marie de Montfort) « Marie est totalement relative à Dieu et je l’appellerai volontiers la relation à Dieu, qui existe seulement en relation à Dieu. » [6]. C’est pourquoi Marie, la Toute Sainte, conduit à la Trinité. Jean Paul II témoigne : « En lui répétant chaque jour "Totus tuus" [Je suis à toi, Marie] et en vivant en harmonie avec Elle, on peut parvenir à l’expérience du Père dans la confiance et dans l’amour sans limite (VD 169 et 215), à la docilité à l’Esprit Saint (VD 258) et à la transformation de soi selon l’image du Christ (VD 218-221) »    Consécration O Marie, je te loue et je magnifie ta grandeur, ô mère de Dieu qui enfantas le Sauveur de nos âmes. Je suis tout(e) à toi, Marie, pour que tu puisses me transformer à l’image de Jésus-Christ. Je suis tout(e) à toi, Marie, pour que tu je sois docile à l’Esprit Saint. Je suis tout(e) à toi, Marie, pour devenir librement enfant du Père, dans la confiance et l’amour. O Marie, la Trinité est un mystère ineffable, et toute l’éternité ne suffira pas à sonder son mystère, entraîne moi dans ton élan d’amour, ô épouse parfaite des desseins du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Amen. Je vous salue Marie Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.
Marie therese
place Carcès, il y a 1 an
Amen !!! 💓 💓 💓
Marcel
place Montmagny, il y a 1 an
"Le Seigneur trouvera en toi9 son plaisir." Is 62,4
Marie-guy
place Orbigny, il y a 1 an
Nous sommes tous à Toi ô Marie Mère de Dieu Amen Alleluia 🙏