18° jour. Consécration dans sa foi vive - Hozana

18° jour. Consécration dans sa foi vive

Trente-trois jours pour se consacrer à Jésus-Christ par Marie, EDB, Nouan le Fuzelier, 2012 (Nihil obstat)

18° jour. Consécration dans sa foi vive 

« Bienheureuse celle qui a cru ! » (Lc 1, 45) Marie est bienheureuse parce qu’elle a cru.

Marie nous inspire de croire : croire avec un cœur ouvert à l’amour de Dieu le créateur, croire en son Fils Jésus-Christ, né de Marie, crucifié sous Ponce Pilate et ressuscité, il est notre sauveur, il est avec moi tous les jours, croire en l’Esprit Saint, croire l’Eglise, et croire en la vie éternelle qui est une vie d’amour.

Et, en tenant la main de Marie, nous allons vivre dans la présence de Dieu, même à travers tous les petits détails de la vie quotidienne où le démon nous tente.

« Une fois l’âme revêtue de foi, le démon est impuissant à l’entraver, car la foi a plus de pouvoir que les autres vertus contre cet ennemi, le plus fort et le plus rusé de tous. De là vient que saint Pierre nous propose cette arme comme souverainement propre à nous défaire de lui, par cette parole : "Résistez-lui en demeurant ferme dans la foi" (1P 5,9). » (Saint Jean de la Croix)

Si nous nous approchons de Dieu en projetant sur Dieu nos sentiments du moment, nous ne pouvons pas progresser :

« L’âme qui s’appuie sur sa propre sagesse, sur ses goûts ou ses sentiments ne voit pas que tous ces moyens sont sans valeur et sans proportion avec un tel but ; aussi elle s’égare facilement ou s’arrête en chemin, parce qu’elle ne s’appuie pas aveuglément sur la foi seule qui est son vrai guide. » (Saint Jean de la Croix)

 

Voici aussi quelques conseils pratiques pour la vie de prière :

Parfois, il arrive que l’on sente (corporellement) un parfum, il ne faut pas s’y attacher car ordinairement Dieu se communique à l’esprit et non pas aux sens. Si ce parfum vient de Dieu, l’effet dans notre esprit a été instantané : nous ne perdons rien à nous détacher de ce phénomène. Si nous nous y attachons, nous allons nous demander si les autres ont la même expérience, ou penser que l’on peut mesurer l’union à Dieu par la présence de parfum, et nous allons perdre la simplicité et la foi. 

 

Parfois il arrive que nous entendions intérieurement une parole qui nous dise « fais ceci ». Comment réagir ?

Moïse entend Dieu lui demander d’aller parler au pharaon pour faire sortir les Hébreux d’Egypte, mais il a une très grande répugnance à obéir (Ex 3, 10) et il ne se fie à cette parole que Dieu lorsque Dieu place son frère Aaron auprès de lui (Ex 4, 14).

Gédéon entend Dieu lui dire de délivrer Israël des Madianites, mais il ne se fie pas d’emblée à cette parole, il attend des confirmations extérieures : le feu sur son offrande (Jg 6, 21) et le rêve d’un ennemi (Jg 7, 13-14).

La Vierge Marie elle-même, après l’Annonciation, reçoit d’Elisabeth une confirmation de sa maternité divine (Lc 1, 41-45).

C’est pourquoi la bonne attitude par rapport à une parole intérieure qui nous dise « fais ceci », c’est de s’en détacher et de s’en ouvrir à un conseiller spirituel expérimenté, seulement ainsi notre foi ne sera ni trompée ni dévoyée. 

 

Il peut arriver que nous entendions par exemple « je suis ton Seigneur et je t’aime », ou « ne crains pas, je suis ta mère et la reine de la Paix », ou « donne-moi tes péchés », ou « donne-moi ta vie », ou « réjouis-toi ! » Ces paroles sont substantielles parce qu’elles produisent immédiatement leur effet, il ne nous est demandé que de rester passifs. (Cf. Saint Jean de la Croix)

 

Consécration

O Marie, tu es la première de toutes les créatures à recevoir la vérité intégrale sur le Dieu d’amour. A mon tour, je désire que Dieu me sanctifie et me consacre dans la vérité de la foi.

O Marie, tu m’as précédée dans le pèlerinage de la foi, à travers tous les évènements de la vie, je veux me sanctifier auprès de toi, en communiant à la foi de ton cœur immaculé, pour m'unir à Dieu, le Bien-aimé, qui par la bouche du prophète Osée a dit : "Je t’épouserai dans la foi" (Osée 2, 20)

O Marie, préserve-moi des illusions dans la vie d’oraison. Communique-moi l’attitude juste pendant la prière. Et qu’auprès de toi ô, mère immaculée, mon âme soit pure et puisse recevoir en abondance la lumière de l’Esprit Saint et la charité divine.

O Marie, je te confie maintenant les habitants de mon pays, préserve-les des hérésies et du matérialisme qui étouffent la foi.

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

12 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

Maria Luz
place Región Metropolitana de Santiago, il y a 1 an
AMEN!!!!
Marie-Thérèse
place Quincy-Voisins, il y a 1 an
Ô Marie, je te confie maintenant les habitants de mon pays, préserve-les des hérésies et du matérialisme qui étouffent la foi - Amen -
Gabriel Gouband
place Caen, il y a 1 an
Si vous ne voulez pas qu'on vous haïsse et vous déteste ? Si vous ne voulez pas avoir des ennemis ? Ne cherchez pas querelle, faites du bien avec eux , résistez aux querelles avec de la foi !
Carole
 il y a 1 an
33 jours pour se consacrer à Jésus par Marie 18° jour. Consécration dans sa foi vive Trente-trois jours pour se consacrer à Jésus-Christ par Marie, EDB, Nouan le Fuzelier, 2012 (Nihil obstat) 18° jour. Consécration dans sa foi vive  « Bienheureuse celle qui a cru ! » (Lc 1, 45) Marie est bienheureuse parce qu’elle a cru. Marie nous inspire de croire : croire avec un cœur ouvert à l’amour de Dieu le créateur, croire en son Fils Jésus-Christ, né de Marie, crucifié sous Ponce Pilate et ressuscité, il est notre sauveur, il est avec moi tous les jours, croire en l’Esprit Saint, croire l’Eglise, et croire en la vie éternelle qui est une vie d’amour. Et, en tenant la main de Marie, nous allons vivre dans la présence de Dieu, même à travers tous les petits détails de la vie quotidienne où le démon nous tente. « Une fois l’âme revêtue de foi, le démon est impuissant à l’entraver, car la foi a plus de pouvoir que les autres vertus contre cet ennemi, le plus fort et le plus rusé de tous. De là vient que saint Pierre nous propose cette arme comme souverainement propre à nous défaire de lui, par cette parole : "Résistez-lui en demeurant ferme dans la foi" (1P 5,9). » (Saint Jean de la Croix) Si nous nous approchons de Dieu en projetant sur Dieu nos sentiments du moment, nous ne pouvons pas progresser : « L’âme qui s’appuie sur sa propre sagesse, sur ses goûts ou ses sentiments ne voit pas que tous ces moyens sont sans valeur et sans proportion avec un tel but ; aussi elle s’égare facilement ou s’arrête en chemin, parce qu’elle ne s’appuie pas aveuglément sur la foi seule qui est son vrai guide. » (Saint Jean de la Croix)   Voici aussi quelques conseils pratiques pour la vie de prière : Parfois, il arrive que l’on sente (corporellement) un parfum, il ne faut pas s’y attacher car ordinairement Dieu se communique à l’esprit et non pas aux sens. Si ce parfum vient de Dieu, l’effet dans notre esprit a été instantané : nous ne perdons rien à nous détacher de ce phénomène. Si nous nous y attachons, nous allons nous demander si les autres ont la même expérience, ou penser que l’on peut mesurer l’union à Dieu par la présence de parfum, et nous allons perdre la simplicité et la foi.    Parfois il arrive que nous entendions intérieurement une parole qui nous dise « fais ceci ». Comment réagir ? Moïse entend Dieu lui demander d’aller parler au pharaon pour faire sortir les Hébreux d’Egypte, mais il a une très grande répugnance à obéir (Ex 3, 10) et il ne se fie à cette parole que Dieu lorsque Dieu place son frère Aaron auprès de lui (Ex 4, 14). Gédéon entend Dieu lui dire de délivrer Israël des Madianites, mais il ne se fie pas d’emblée à cette parole, il attend des confirmations extérieures : le feu sur son offrande (Jg 6, 21) et le rêve d’un ennemi (Jg 7, 13-14). La Vierge Marie elle-même, après l’Annonciation, reçoit d’Elisabeth une confirmation de sa maternité divine (Lc 1, 41-45). C’est pourquoi la bonne attitude par rapport à une parole intérieure qui nous dise « fais ceci », c’est de s’en détacher et de s’en ouvrir à un conseiller spirituel expérimenté, seulement ainsi notre foi ne sera ni trompée ni dévoyée.    Il peut arriver que nous entendions par exemple « je suis ton Seigneur et je t’aime », ou « ne crains pas, je suis ta mère et la reine de la Paix », ou « donne-moi tes péchés », ou « donne-moi ta vie », ou « réjouis-toi ! » Ces paroles sont substantielles parce qu’elles produisent immédiatement leur effet, il ne nous est demandé que de rester passifs. (Cf. Saint Jean de la Croix)   Consécration O Marie, tu es la première de toutes les créatures à recevoir la vérité intégrale sur le Dieu d’amour. A mon tour, je désire que Dieu me sanctifie et me consacre dans la vérité de la foi. O Marie, tu m’as précédée dans le pèlerinage de la foi, à travers tous les évènements de la vie, je veux me sanctifier auprès de toi, en communiant à la foi de ton cœur immaculé, pour m'unir à Dieu, le Bien-aimé, qui par la bouche du prophète Osée a dit : "Je t’épouserai dans la foi" (Osée 2, 20) O Marie, préserve-moi des illusions dans la vie d’oraison. Communique-moi l’attitude juste pendant la prière. Et qu’auprès de toi ô, mère immaculée, mon âme soit pure et puisse recevoir en abondance la lumière de l’Esprit Saint et la charité divine. O Marie, je te confie maintenant les habitants de mon pays, préserve-les des hérésies et du matérialisme qui étouffent la foi.   Je vous salue Marie Je vous salue Marie, pleine de grâces, le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.
Elymisabeth
 il y a 1 an
Père je me remet entièrement à toi