Facebook PixelNeuvième jour de la neuvaine - Le Cœur de Jésus conduit au Père - Hozana
Eza

Eza dans Neuvaine au Sacré-Coeur de Jésus

Publication #9Initialement publiée le 23 juin 2017

Neuvième jour de la neuvaine - Le Cœur de Jésus conduit au Père

Jn 7, 2,3 :« Père, l'heure est venue, Glorifie ton fils, afin que le fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné pouvoir sur tout homme, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c'est de te connaître, toi l'Unique Dieu véritable, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ »

Après sa Résurrection, dans une première apparition, Jésus demande à Marie de Magdala de ne pas Le toucher, car Il n'était pas encore monté vers le Père. La douceur de l'Amour du Christ est réservée à la Maison du Père, quand chacun à son tour y parviendra avec le Christ. Mais sur terre, ce qui prévaut, c'est de réaliser la volonté de Jésus. Celui-ci dit à Marie : « Va trouver mes frères et dis-leur : je monte vers mon Père et votre père, vers mon Dieu et votre Dieu » (Jn 20,17).

Jésus nous a mérité de devenir enfants adoptifs de son Père. « Sois sans crainte, petit troupeau,

votre Père vous donnera le Royaume » (Lc 12,32).
Pour avoir part au Royaume, Jésus nous invite à devenir comme des petits enfants. Ce qui caractérise l'esprit d'enfance, c'est la confiance. La confiance nous permet de nous adresser à Dieu en Lui demandant selon nos besoins et d'accueillir aussi ses bienfaits. Jésus nous le dit : «Demandez et vous recevrez; cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira» (Mt 7,7). « J'ai donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu à ceux qui croient en mon nom » (Jn 1,12)

Psaume 32

« Le salut d'un roi n'est pas dans son armée, ni la victoire d'un guerrier, dans sa force. Illusion que des chevaux pour la victoire : une armée ne donne pas le salut;
Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort, les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur : il est pour nous un appui, un bouclier. La joie de notre cœur vient de lui, notre confiance est en son nom très saint. Que ton amour, Seigneur, soit sur nous, comme notre espoir est en toi! Maintenant, rois, comprenez, reprenez-vous, juges de la terre.

Servez le Seigneur avec crainte, rendez-lui votre hommage en tremblant. Qu'il s'irrite et vous êtes perdus : soudain sa colère éclatera.
Heureux qui trouve en lui son refuge! »

Prières de chaque jour

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Septième jour - Le Cœur de Jésus nous donne le pain de la vie éternelle

Publication #7Initialement publiée le 21 juin 2017

Sixième jour de la neuvaine - Le Cœur de Jésus est source de miséricorde

Publication #6Initialement publiée le 20 juin 2017

57 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader