Lettre introductive à la spiritualité eucharistique du Bhx Père M. J-J. LATASTE

Lettre introductive à la spiritualité eucharistique du Bhx Père M. J-J. LATASTE

Lettre introductive à la découverte de la spiritualité eucharistique
d'un contemporain du Père Eymard
– Aux priants de la communauté d'Hozana –

Le Bhx Marie Jean-Joseph LATASTE (1832-1869)

Apôtre de la Miséricorde & des prisons

La communauté de prière Hozana Saint Pierre-Julien Eymard — Prophète de l'Eucharistie a la joie de se faire l'hôte de son contemporain, pour la découverte de la spiritualité eucharistique du Bienheureux Père Marie Jean-Joseph Lataste (1832-1869), fondateur des Dominicaines de Béthanie. C'est un honneur pour elle, autant qu'un devoir de transmission.

  • En effet, le Père Lataste est né en 1838 (le Père Eymard en 1811). Il est enciellé le 10 mars 1869 (le Père Eymard le 2 août 1868). Ils ne se sont jamais rencontrés. La seule fois où Alcide Vital Lataste s'est rendu à Paris, juste avant d'entrer au noviciat dominicain de Flavigny (Bourgogne), en 1857, « voici ce qu'il dira de son séjour d'une semaine dans la Capitale :

« Comme l'atmosphère de Paris me semblait lourde ! (je veux parler de l'atmosphère morale) et comme mon âme y respirait mal à l'aise, au milieu de ce bruit, de cette agitation, de ce tumulte continuels, au milieu de cette incroyable activité où l'on s'occupe de tout : de commerce, d'industrie, d'arts, de progrès, de luxe, de fêtes, de plaisirs, de tout, excepté de Dieu… Je me trompe : Dieu est aimé à Paris ; il y a des adorateurs fidèles et dévoués, mais que leur nombre est petit, à côté de ceux qui le blasphèment et le délaissent, et qu'il faut avoir bonne vue et bonne volonté pour les rencontrer ! »

Alcide n'a qu'un désir : gagner la solitude du cloître.
Il quitte Paris sans l'avoir visité.
» *

En 1857, le Père Eymard était arrivé à Paris et avait fondé la congrégation des Pères du Saint-Sacrement, l'année précédente. La modeste communauté sacramentine vivait ses débuts difficiles dans la pauvreté, rue du faubourg Saint-Antoine, qui était encore la banlieue à l'époque. Leur apostolat est alors celui de la première communion des adultes (voir de la Revue Le Très-Saint Sacrement, publié en feuilleton sur Hozana : Œuvre de la Première communion des ouvriers).

  • En 1864 et 1865, le Père Lataste prêche une retraite sur la miséricorde, Marie-Madeleine et l'eucharistie aux 400 détenues de la Maison de force de sa petite ville natale, Cadillac-sur-Garonne (près de Bordeaux). C'est la voie illuminative de son chemin spirituel par laquelle Dieu le conduira à fonder les Dominicaines de Béthanie, en 1866. Dans la vidéo réalisée par la Communauté du Chemin Neuf vous comprendrez de quoi il retourne exactement (ci-après). Quand il meurt de façon précoce à l'âge de 36 ans et ½, le Père Jean-Joseph Lataste a eu le bonheur de voir ses premières Filles réunies à Béthanie : les Réhabilitées embrassant les Sœurs ‘de bonne famille', ensemble formant la communauté des Dominicaines de Béthanie !

Quant au Père Eymard, de 1864 à sa mort, en 1868, il arrive au summum de sa spiritualité eucharistique, avec la Grande retraite de Rome, en 1865, dont j'aimerais publier le passage concernant son vœu eucharistique de lui-même (le vœu de sa personnalité), un jour, ici, sur Hozana…



Voici, en bref, le programme des trois mercredis suivants

- 28 avril : Sermon 96 sur l'Eucharistie (première partie), prononcé le matin du 4ème et dernier jour de retraite aux détenues de Cadillac, le 18 septembre 1864, jour de l'Adoration perpétuelle à la prison.

- 5 mai : suite du Sermon 96 sur l'Eucharistie (deuxième partie).

- 12 mai : La septième Demeure spirituelle** du Père Lataste, les Noces, avec un texte prononcé 5 jours avant sa mort, pendant son agonie, qui lui vaudra d'être béatifié (le 3 juin 2012, diocèse de Besançon).

Vous est proposé de conclure avec la 

Prière eucharistique
du Père Marie Jean-Joseph LATASTE

Ô mon Jésus que je vous aime !
Donnez-vous à moi et donnez moi à vous !
Identifiez-moi à vous : que ma volonté soit la vôtre !

Incorporez-moi à vous,
que je ne vive qu'en vous et pour vous !

Que je dépense pour vous tout ce que j'ai reçu de vous,
Sans en rien garder pour moi-même !

Que je meure à tout pour vous !

Que je vous gagne des âmes !


En vous souhaitant autant de joie à cette découverte,
que j'en ai eue à vous la préparer !
Bien fraternellement,

Jehanne Sandrine

* (in « Le Père Lataste – Apôtre des prisons » de Robert & Claude Evers, Imp. de La Presse, Le Havre, 1954, pp. 85-86.)

** « Les 7 Demeures spirituelles d'Artisans de Paix » sont un outil pour découvrir et relire des parcours spirituels. Cet outil vous sera plus amplement présenté au cours de cet intermède consacré au Père Lataste.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Saint Pierre-Julien Eymard – Prophète de l'Eucharistie