Une proposition pour vivre la fraternité en ce temps de l'Avent.

Comment puis-je accorder un peu de temps à un collègue, un parent dont la situation professionnelle ou familiale est difficile ? Un appel téléphonique, une lettre…

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader