Le Christ est vainqueur

Le Christ est vainqueur

Après le Christ-Roi et durant les 5 mercredis qui nous séparent de Noël, voici une
Prédication que le Père Eymard donna le 25 décembre 1858, à Rome, intitulée

Le triomphe de Jésus-Christ


Le Christ est vainqueur

Le Sauveur est un roi militant – à la crèche –, triomphant sur le Calvaire et régnant par l'Eucharistie. Vincit (le Christ est vainqueur) :
1) Sa royauté est proclamée par les rois mages, au sein de la capitale de Judée ; en face d'Hérode usurpateur. Elle est proclamée par le ciel – étoile, par l'autorité pontificale qui répète la prophétie de Michée, par la proclamation des mages.
2) La royauté du Sauveur est sanctionnée par l'adoration des mages, par leurs hommages, par l'édit d'Hérode qui le condamne à mort et lui livre bataille de compétition.

Caractère de cette royauté :
Elle est l'opposé de celle des autres rois,
eux : magnificence, gloire – ici : humiliation
eux : puissance – ici : faiblesse
eux : fortune – ici : pauvreté
eux : de grands palais – ici : étable
eux : cour magnifique – ici : deux animaux, quelques hommes en passant
eux : armées, peuples – ici : rien.

Choix libre du Sauveur de cette forme royale – Héraclius portant la croix. Combat contre l'autre, triomphe contre l'autre : Christus vincit.

Pauvres volontaires, humbles d'esprit, doux et patients : voilà ses soldats.

S. Pierre-Julien Eymard (PG 225,2)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Saint Pierre-Julien Eymard – Prophète de l'Eucharistie