Un mois pour tout savoir sur le purgatoire le ciel et l'enfer

Durant 5 semaines, la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier vous propose chaque matin une vidéo, une méditation et un exercice pratique pour vous préparer au grand jour !

10 partages

IMPORTANT : Chaque semaine de la retraite correspond à 5 jours consécutifs avec une publication, puis deux jours de pause. L'idéal est donc de commencer la retraite un lundi, afin de recevoir une vidéo du lundi au vendredi.

Un programme de 30 jours 

Durant lequel vous recevrez quotidiennement (5 publications par semaine) :

  • Une vidéo de formation d'une dizaine de minute (un enseignement clair, précis et catholique sur la mort et l'au-delà)
  • Un texte de méditation (pour compléter l'enseignement en vidéo, une lecture tirée des meilleurs auteurs de la tradition chrétienne)
  • Un exercice pratique (des conseils pratiques pour mettre en œuvre les enseignements reçus et pour se préparer au grand jour !)

Le programme en détail

# SEMAINE 1 - LA MORT ET LE JUGEMENT

  • Pourquoi parler des fins dernières ? 
  • L'immortalité de l'âme
  • Le transhumanisme va-t-il « tuer la mort » ?
  • Le jugement particulier

# SEMAINE 2 - LE PURGATOIRE

  • Existence du Purgatoire
  • Raisons théologiques du Purgatoire
  • L'union à Dieu, ou la sainteté pour tous
  • Comment éviter le Purgatoire
  • Les suffrages pour les âmes du Purgatoire

# SEMAINE 3 - LE CIEL

  • La vision de Dieu au Ciel
  • La béatitude accidentelle
  • L'âme séparée
  • La liturgie céleste
  • Le Ciel commence ici-bas

# SEMAINE 4 - L'ENFER

  • L'Enfer
  • L'Enfer, vérité de foi
  • Les peines de l'enfer
  • Idées fausses sur l'Enfer : Bonne Nouvelle contre fausses nouvelles
  • Éviter l'Enfer : le scapulaire du Mont-Carmel

# SEMAINE 5 - LA RÉSURRECTION ET LE JUGEMENT GÉNÉRAL

  •  La résurrection : le fait et la convenance
  • La résurrection : les caractéristiques
  • Le jugement universel

La Fraternité Saint-Vincent-Ferrier

La Fraternité Saint-Vincent-Ferrier, dont le siège se trouve à Chémeré-le-Roi, en Mayenne, est une communauté religieuse d'inspiration dominicaine qui puise ses forces dans l'observance régulière et la liturgie traditionnelle. Disciples de saint Thomas d'Aquin, les frères sont avant tout des apôtres, dont la prédication est orientée au « salut des âmes par la lumière » (sainte Catherine de Sienne).

Dans un monde désorienté où la misère est d'abord celle d'intelligences sans repères et de cœurs sans espérance, ils ont rencontré un visage: celui de Dominique, dont le seul souci était de sauver les hommes en les conduisant au Christ par la miséricorde de la vérité.

Les frères veulent marcher sur les traces du Patriarche apostolique, avec son intuition que toute parole de salut doit jaillir de la pénitence, de la prière d'intercession, de l'étude contemplative.

Ils ont pu vérifier que les disciplines de la vie régulière, le chant grégorien et la liturgie traditionnelle, qui mettent l'âme dans la joie de la vérité et dans le chant de la beauté, sont toujours d'actualité pour « contempler et communiquer aux autres la vérité contemplée » (saint Thomas d'Aquin).

Aussi, à Chémeré-le-Roi, ils ont choisi le patronage de saint Vincent Ferrier, l'apôtre des temps difficiles, et celui de saint Thomas d'Aquin, dont l'Église nous recommande la sagesse parce qu'elle est ouverte à toute vérité, d'où qu'elle vienne.

Par le travail des frères convers et l'étude des pères, ils s'efforcent, « avec ardeur et de toutes leurs forces, de se rendre capables d'être utiles à l'âme du prochain » (Constitutions).

Sous le regard de Marie, la femme revêtue de la beauté de Dieu qui guide les hommes vers le Christ par la voie de la tendresse et de la confiance, leur vie apostolique veut rayonner sur trois axes : spiritualité, formation, famille.

Prière de la retraite

Ce peu de temps

Ce peu de temps qui fuit d'un cours imperceptible, Et qui ne m'est donné qu'afin de me sauver. Tôt ou tard par la mort doit enfin s'achever ; Et de mes jours comptés le terme est infaillible. D'être surpris coupable en ce moment terrible, Et de laisser à Dieu de quoi me réprouver, Dans quel affreux malheur ce serait me trouver ! Et toutefois, hélas ! ce malheur est possible. Ce malheur est possible ! et je chante et je ris ! Et des objets mortels mon coeur se sent épris ! Dans quel sommeil mon âme est-elle ensevelie ? Que fais-je ? Qu'ai-je fait du temps que j'ai passé ? Ah ! mon amusement me convainc de folie, Vivre sans vivre en saint, c'est vivre en insensé. Armand de Rancé, Abbé de la Trappe

Priez dès maintenant pour cette retraite en cliquant sur "je prie"