Facebook PixelLa chapelle de la rue du bac - Hozana

La chapelle de la rue du bac

L’histoire de la chapelle

En 1815, les Filles de la Charité obtiennent par décret impérial l’hôtel de Châtillon pour établir leur Maison Mère. Le 6 août 1815 a lieu la bénédiction solennelle de la chapelle, on y place les corps de saint Vincent de Paul et de sainte Louise Marillac, deux figures emblématiques de l’ordre. Au temps de sainte Catherine Labouré, la chapelle était dédiée au Sacré-Cœur de Jésus.

La chapelle de la Vierge miraculeuse fut agrandie en 1849 devant l’affluence de nouvelles sœurs après la propagation phénoménale de la médaille miraculeuse. Beaucoup d’aménagements intérieurs s’ensuivront. En 1876 est réalisée sur les indications de sœur Catherine la statue de la Vierge Puissante qui surmonte l’autel commémoratif des apparitions, elle est définitivement mise en place le 22 janvier 1881. En 1880, à l’occasion du cinquantenaire des apparitions de la rue du Bac, un autel fut placé à l’endroit où la Vierge était apparue, en 1933 on plaça le corps de sainte Catherine Labouré dans sa châsse de verre sous cet autel. La même année, le fauteuil sur lequel s’était assise la Vierge Marie est rapporté à la chapelle. De plus, on installe la statue de la Vierge au Globe correspondant à la Sainte Vierge telle qu’elle apparut à sœur Catherine en 1830.

Pour le centenaire des apparitions, en 1930, la chapelle de l’Immaculée Conception est restaurée, elle peut désormais accueillir facilement un millier de personnes. On fait de nouveaux ornements : un magnifique Chemin de Croix en marbre de Carrare et une fresque représentant la première apparition de la Vierge à sœur Catherine. De 1959  à 1999, de nouveaux travaux d’aménagements ont lieu, ils seront clôturés par l’inauguration solennelle de la chapelle le 31 mai 1980 par le pape Jean Paul II.

La chapelle miraculeuse aujourd’hui

La chapelle miraculeuse est située au 140 rue du Bac en plein cœur de Paris. Des milliers de personnes viennent chaque jour déposer leurs fardeaux, leurs soucis et leurs intentions aux pieds de la Sainte Vierge qui les accueille les mains ouvertes et chargées de grâces à répandre sur chacun. L’appel lancé par la Mère de Dieu le 18 juillet 1930 est grave dans l’église : « Venez au pied de cet autel, là les grâces seront répandues sur toutes les personnes qui les demanderont avec confiance et ferveur». Les pèlerins ne cessent de répondre à cet appel pour implorer l’assistance de la Reine du Ciel. Depuis cette année 1930, les grâces n’ont cessé d’être déversées sur les âmes. De nombreux ex-voto témoignent des milliers de grâces reçues par les mains de Marie : miracles, guérisons, conversions, protections.

Tous les jours, la chapelle de la rue du Bac accueille les pèlerins en groupe ou individuellement par des sœurs, des prêtres et des laïcs. Leur mission est aussi de diffuser le message de la rue du Bac.

L’équipe responsable de la chapelle a mis en place une permanence téléphonique qui permet par exemple de déposer des intentions de prières à la Vierge de la médaille miraculeuse. Ces intentions sont présentées à la Vierge Marie lors de la messe du mardi.

Bien entendu la boutique propose la médaille miraculeuse sous toutes ses formes et couleurs, ainsi que des livres ou dvd retraçant l’histoire des apparitions et le message qui y fut donné par la Vierge.

L’Association de la Médaille Miraculeuse a été fondée en 1909 avec une double mission :

  • Honorer Marie, Mère du Christ Jésus et notre Mère, par une vie vraiment chrétienne et par la diffusion de la Médaille Miraculeuse.

  • Prier pour les vocations sacerdotales, religieuses et missionnaires et aider à leur formation par les Bourses missionnaires de la Médaille Miraculeuse.

Pour répondre à l’appel de la Sainte Vierge, il existe de nombreuses prières et en particulier une neuvaine à Notre Dame de la Médaille Miraculeuse.