Récit des apparitions de Ste Anne à Yvon NICOLAZIC

( 6 )        RÉCIT DES APPARITIONS, hésitations du voyant.


Nicolazic s'était endormi plein de joie et très décidé à agir. Mais la nuit ne lui porta pas conseil.

En se réveillant le lendemain, il se laissa aller à réfléchir aux difficultés de sa mission, et peu à peu, il vit se dresser devant son imagination un amoncellement d'obstacles dont il ne pourrait sans doute jamais triompher ; et le découragement s'empara de son esprit.

Quel accueil recevrait-il du Recteur, à qui on lui commandait de transmettre un message aussi extraordinaire ?

Que penserait-on, en le voyant, lui pauvre paysan, entreprendre une œuvre aussi considérable : il serait la risée de tout le monde.

Ne passerait-il pas aux yeux des prêtres et des voisins pour un visionnaire et peut-être même pour un imposteur ?

Il ne se croyait pas le droit d'exposer ainsi sa réputation de sagesse et d'honnêteté aux risques d'une affaire aventureuse.

Et puis, où trouver de l'argent ?

Du reste, dans cette apparition, n'avait-il pas été victime d'une illusion du démon !...

Toutefois ces objections qu'il se faisait à lui-même n'arrivaient pas à le convaincre.

Aussi, partagé sans cesse entre deux solutions contraires, il ne goûtait aucune joie, et il fuyait toute compagnie ne voulant faire confidence à personne de ses peines et de ses remords.

Cela dura ainsi longtemps.

Au bout de six semaines, sainte Anne eut pitié de sa faiblesse.

Elle se présenta à son messager ; et, tout en lui faisant sentir qu'il désobéissait, elle le consola et dissipa ses craintes : « Ne craignez point, Nicolazic, et ne vous mettez pas en peine. Découvrez à votre Recteur en confession ce que vous avez vu et entendu ; et ne tardez plus à m'obéir. Conférez-en aussi avec quelques hommes de bien, pour savoir comment vous devez vous y comporter. »

Ces encouragements lui communiquèrent une force nouvelle et dès le lendemain matin, il était en route pour le presbytère.


Ici entre en scène un nouveau personnage dont le rôle va devenir très important et, on peut le dire, providentiel, car toujours dans les révélations privées il importe que les représentants officiels de l'Eglise gardent une sage réserve, et refusent toute participation aux choses qu'on leur demande, avant qu'ils n'aient des preuves absolument convaincantes de l'intervention divine.

Du reste par tempérament le Recteur de Pluneret, messire dom Silvestre Roduez, n'était guère disposé à croire ; et en outre il joignait à un esprit positif une fermeté de caractère qui dégénérait facilement en rudesse.

Le paysan qui venait le trouver était incontestablement le chrétien le plus honorable de sa paroisse, et il le savait ; et pourtant lorsqu'il l'entendit exposer toute la série de ses visions et le message dont il se disait chargé, le Recteur ne voulut pas le prendre au sérieux ; Il crut qu'il avait affaire à un malade, et il le traita en conséquence. Il se moqua de ce qu'il appelait des extravagances, s'étonna qu'un homme jusqu'alors aussi Judicieux s'arrêtât à de telles rêveries, et essaya de lui faire comprendre à quels dangers il exposait son âme. Pour finir, il lui interdit de la façon la plus expresse d'ajouter foi désormais à ces apparitions.

Toutefois il ne mit pas en doute la sincérité de son pénitent ; et ce jour-là même il lui permit de communier.

La visite que sa bonne Maîtresse lui avait commandé de faire était faite, et Nicolazic avait la conscience en repos de ce côté ; mais l'accueil qu'il avait reçu justifiait aussi toutes ses appréhensions, et même les renouvelait.

En quittant le bourg pour rentrer à Keranna, son cœur était rempli de tristesse, et il se trouvait plus découragé que jamais. Que faire donc ? Et comment sortir de cette impasse ?

A suivre : Hésitations du voyant…(fin)

Lien pour allumer une neuvaine de chez vous

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Honorer et prier Ste Anne !