Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ?

Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu'il va pleuvoir, et c'est ce qui arrive. Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu'il fera une chaleur torride, et cela arrive. Hypocrites ! Vous savez interpréter l'aspect de la terre et du ciel ; mais ce moment-ci, pourquoi ne savez-vous pas l'interpréter ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ? Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin mets tout en œuvre pour t'arranger avec lui, afin d'éviter qu'il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre à l'huissier, et que l'huissier ne te jette en prison. Je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier centime. » (Lc 12, 54-59)

Sur le chemin

Dieu entend même ceux qui restent silencieux. Ce n'est pas le lieu qui est à chercher, mais c'est de commencer à se tourner vers Dieu. Même si tu es dans un bain, prie ! Même dans une rue, même dans un lit : où que tu sois, prie ! Tu es le temple de Dieu (1 Co 3, 16), ne cherche pas un lieu, il n'est besoin que de volonté.

Même si tu comparais devant un juge, prie ! Quand le juge se met en colère, prie ! Le juge est après toi ? Réfugie-toi auprès de Dieu. Le potentat est tout près de toi ? Appelle le Maître. Est-il un homme, que tu doives partir le trouver en un lieu ? Dieu est toujours proche. Si tu veux t'adresser à un homme, tu lui demandes ce qu'il fait, s'il dort, s'il est inoccupé ; le serviteur ne te répond pas. Avec Dieu, rien de tel : où que tu partes, où que tu l'appelles, il entend ; ni occupation, ni intermédiaire, ni serviteur ne font barrage. Dis : « Aie pitié de moi ! » et aussitôt Dieu est là. Car tu parleras encore, dit-il, et me voici, je suis là (Is 58, 9) – ô parole pleine de douceur ! Il n'attend même pas que la prière soit finie : tu n'as pas encore fini la prière que tu reçois le don.


St Jean Chrysostome

Saint Jean Chrysostome, ou « Bouche d'or » († 407), fut un des commentateurs les plus prolifiques des Écritures.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT