Facebook Pixel« Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu » - Hozana

« Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu »

« Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu »

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, les pharisiens allèrent tenir conseil pour prendre Jésus au piège en le faisant parler. Ils lui envoient leurs disciples, accompagnés des partisans d'Hérode : « Maître, lui disent-ils, nous le savons : tu es toujours vrai et tu enseignes le chemin de Dieu en vérité ; tu ne te laisses influencer par personne, car ce n'est pas selon l'apparence que tu considères les gens. Alors, donne-nous ton avis : Est-il permis, oui ou non, de payer l'impôt à César, l'empereur ? » Connaissant leur perversité, Jésus dit : « Hypocrites ! pourquoi voulez-vous me mettre à l'épreuve ? Montrez-moi la monnaie de l'impôt. » Ils lui présentèrent une pièce d'un denier. Il leur dit : « Cette effigie et cette inscription, de qui sont-elles ? » Ils répondirent : « De César. » Alors il leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » (Mt 22, 15-21)

Je t'ai appelé par ton nom

Le nom personnel de Dieu, le Verbe, s'est fait chair et a pris séjour parmi nous. Ô Père ! ô notre Père ! que dans ce mystère aussi votre nom soit sanctifié. Et puisque votre nom est en chacun de nous, qu'il y est comme un titre de noblesse divine, comme un sceau imprimé par la splendeur de votre regard, comme un principe de sainteté, comme une loi de charité, comme une fontaine de vie éternelle, que là aussi, en nous, ce nom soit sanctifié ; qu'il persiste invariablement au lieu où vous l'avez placé, au centre de notre cœur qui est la vraie cime de notre âme ; que de là il rayonne sur tout, qu'il domine, gouverne, vivifie et déifie tout. Qu'il possède tout ce qu'il surpasse, et rende saint tout ce qu'il possède. Gardant sa pureté et son intégrité, qu'il jette tout son éclat et prenne toute sa croissance, car il est d'abord une aurore et veut aller grandissant jusqu'à son plein midi. Ô mon Dieu ! que votre nom ait donc en nous sa gloire ! Que dans nos pensées, dans nos discours, dans nos affections, dans nos actes, tout soit digne de lui et empreint de son caractère. Que rien ne le déshonore ni ne le compromette. Que rien n'altère sa beauté, n'entrave sa liberté, ne se dresse contre son action si légitime et si bienfaisante.


Mgr Charles Gay

Mgr Gay († 1892), évêque auxiliaire de Poitiers, travailla au renouveau de la vie consacrée féminine au XIXe siècle. On lui doit notamment des écrits sur l'abandon et l'enfance spirituelle qui seront lus et développés par Thérèse de l'Enfant-Jésus.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader