« Les cheveux de votre tête sont tous comptés »

« Les cheveux de votre tête sont tous comptés »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, comme la foule s'était rassemblée par milliers au point qu'on s'écrasait, Jésus, s'adressant d'abord à ses disciples, se mit à dire : « Méfiez-vous du levain des pharisiens, c'est-à-dire de leur hypocrisie. Tout ce qui est couvert d'un voile sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu. Aussi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu en pleine lumière, ce que vous aurez dit à l'oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits. Je vous le dis, à vous mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d'envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c'est celui-là que vous devez craindre. Est-ce que l'on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? Or pas un seul n'est oublié au regard de Dieu. À plus forte raison les cheveux de votre tête sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus qu'une multitude de moineaux. » (Lc 12, 1-7)

Cœur à cœur avec le Christ !

Pour ce qui est d'entrer dans le Sacré-Cœur de Jésus, que devez-vous craindre, puisqu'il vous invite d'y aller prendre votre repos ? N'est-il pas le trône de la miséricorde où les plus misérables sont les mieux reçus, pourvu que l'amour les présente dans l'abîme de leur misère ?

Ne craignez donc point de vous abandonner sans réserve à son amoureuse providence, puisque l'enfant ne périra pas entre les bras d'un Père tout-puissant. Et il me semble vous avoir déjà dit que je crois qu'il n'agrée pas votre crainte comme il agréerait une filiale confiance ; et puisqu'il vous aime, qu'avez-vous tant à craindre, sinon de ne pas lui rendre tout le retour d'amour qu'il veut de vous, qui consiste, si je ne me trompe, dans ce parfait abandon et oubli de vous-même ? Quittez-vous vous-même, et vous trouverez tout. Oubliez-vous, et il pensera à vous. Abîmez-vous dans votre néant, et vous le posséderez. Mais qui fera tout cela ? L'amour que vous trouverez dans le Sacré-Cœur, dans lequel il faut non seulement tâcher de faire votre solitude, mais aussi le prendre pour votre guide et principal directeur afin qu'il vous apprenne ce qu'il veut de vous, et qu'il vous donne la force de l'accomplir parfaitement. Et si je ne me trompe, voici ce que je pense en être le principal en ce peu de mots : c'est qu'il veut vous apprendre à vivre sans appui, sans ami et sans plaisir. Et à mesure que vous vous occuperez de ces paroles, il vous en donnera l'intelligence.


Ste Marguerite-Marie Alacoque

Sainte Marguerite-Marie († 1690), connue pour ses révélations qui donneront une impulsion décisive à la dévotion au Sacré-Cœur, fit vœu dès son enfance de se consacrer au seul Jésus Christ avant d'entrer à la Visitation de Paray-le-Monial.


Pour prier chaque jour avec MAGNIFICAT cliquez ici pour vous abonner


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT