« Une femme nommée Marthe le reçut. Marie a choisi la meilleure part »

« Une femme nommée Marthe le reçut. Marie a choisi la meilleure part »

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là, Jésus entra dans un village. Une femme nommée Marthe le reçut. Elle avait une sœur appelée Marie qui, s'étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Quant à Marthe, elle était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur m'ait laissé faire seule le service ? Dis-lui donc de m'aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t'agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. » (Lc 10, 38-42)

Une vie reconfigurée

L'effort du chrétien en ce monde, c'est d'abord de livrer efficacement au Christ tout son être, qu'il lui a livré en principe au baptême. Mais comme nul ne vit par soi ou pour soi, cette livraison effective de son être personnel au Christ entraînera une réévaluation et une régénération de tout le rapport où il vit, d'abord, avec le monde matériel, par son corps, puis, dans ce monde, avec la société de ses semblables. La vie dans l'Église, à laquelle le baptême l'a introduit, où chaque célébration de l'eucharistie le ramène, n'est pas une vie d'évasion. L'Église n'est pas hors du monde, elle est au cœur du monde. Elle doit devenir, en fait, pour sauver le monde, le cœur du monde. C'est ainsi qu'en elle le chrétien doit travailler à devenir en fait cet être nouveau qu'il est devenu en principe, pour qui et par qui le monde matériel, transfiguré, devient le lieu de la charité, si bien que la société des hommes tout entière soit attirée, et finalement, autant que faire se peut, introduite dans la société de l'amour divin communiqué.


Louis Bouyer, p.o.

Louis Bouyer († 2004), prêtre de l'Oratoire, a été professeur à l'Institut catholique de Paris, puis en Grande-Bretagne, en Espagne et aux États-Unis. Il a participé à la préparation du concile Vatican II, à la mise en œuvre de sa réforme liturgique et de son ouverture œcuménique.


Téléchargez gratuitement l'Application Magnificat sur votre smartphone ou tablette et priez chaque jour avec Magnificat (le premier mois est gratuit) en cliquant ici.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT