Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits

Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

A ce moment-là, les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? » Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d'eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m'accueille, moi. Gardez-vous de mépriser un seul de ces petits, car, je vous le dis, leurs anges dans les cieux voient sans cesse la face de mon Père qui est aux cieux. » (Mt 18, 1-5.10)

Sagesse de l'émerveillé

Dans le livre de Job, Job pose à Dieu des questions existentielles désespérées. Et Dieu reste silencieux… Jusqu'au moment où la tempête éclate, et Dieu va évoquer la diversité de la création pour répondre aux doutes de Job.

Regarder l'immensité et la variété des œuvres de Dieu devrait conduire l'être humain à reconnaître la sagesse de Dieu. Cette sagesse se montre, d'une part, dans les limites et les frontières imposées aux divers éléments de la création, la mer notamment, et d'autre part, dans le regard bienveillant que Dieu pose sur toutes ses créatures, petites et grandes, que l'homme lui-même ne voit pas. L'être humain est invité alors à faire confiance à Dieu et à l'imiter par une sagesse de vie dans la gestion de son environnement écologique, social et spirituel. Cette « éco-sagesse » qui apprend de la création comment vivre dans le monde est importante pour notre quotidien, et c'est sans doute quelque chose que nous avons perdu depuis un certain temps – à la fois la notion de respecter les limites dans la vie et la nécessité (et la beauté) de la diversité dans le monde.


Katie Badie

Katie Badie est directrice éditoriale de la Société biblique française.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT