« Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »

« Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? »

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

A ce moment-là, les disciples s'approchèrent de Jésus et lui dirent : « Qui donc est le plus grand dans le royaume des Cieux ? » Alors Jésus appela un petit enfant ; il le plaça au milieu d'eux, et il déclara : « Amen, je vous le dis : si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. Et celui qui accueille un enfant comme celui-ci en mon nom, il m'accueille, moi. »
(Mt 18, 1-5) 

Être petit

Le puissant touche l'imagination, il fait envie, il fait peur. Il éveille la soumission et donne l'impression de n'être rien à ses côtés. Il suscite aussi rivalité et jalousie… Le puissant a sans doute plein de possibilités, mais il est souvent seul finalement.

Le petit n'a pas toujours le choix… Il est obligé de compter sur les autres, mais s'il n'a que son amitié à donner, il crée de la communion et de l'entraide. Le petit n'est pas d'abord celui qui donne, c'est celui qui partage et qui accepte de servir. Le petit touche le cœur beaucoup plus que l'imagination. C'est le mystère même de Dieu quand il vient à Nazareth.

Être petit, c'est accepter d'être faible, c'est oser de continuels recommencements. C'est vivre la croix du Christ. C'est découvrir que ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes (1 Co 1, 25). Être petit, c'est accepter d'entrer dans cette faiblesse de Dieu au sens de refuser d'établir des rapports de force. Et c'est là que naît aussi la fraternité. Petit et frère, les deux termes sont inséparables.

Mgr Jean-Claude Boulanger

Mgr Jean-Claude Boulanger, accompagnateur national de la fraternité séculière Charles-de-Foucauld, est évêque de Bayeux-Lisieux.


Pour prier chaque jour avec MAGNIFICAT cliquez ici pour vous abonner


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

8 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Priez chaque jour l'Evangile avec MAGNIFICAT