Facebook PixelFrançois devant le Christ de St Damien : "Va, répare ma maison" - Hozana
Franciscains Conventuels

Franciscains Conventuels dans Neuvaine à saint François d'Assise

Publication #1Initialement publiée le 25 septembre 2020

François devant le Christ de St Damien : "Va, répare ma maison"

Regarder la ruine

Le jeune François caracolant sur son cheval, qui abordait la vie par son côté clinquant et rêvait de gloire devait passer par le creuset de la purification. Il avait vécu des années à se construire extérieurement aux yeux des autres, pour rayonner comme l'un des joyaux de la jeunesse d'Assise. Dans l'orgueil, il y a bien des ruines et des bouleversements (Tb 4,13). Vingt-quatre ans seulement et déjà l'expérience douloureuse d'une vie dévastée où la guerre, la prison, la maladie l'ont conduit à cet écueil où tout devient désillusion. « Tu ne seras pas construit, tant que tu ne seras pas en ruine » dit à cette époque, un mystique musulman.

En cet après-midi d'automne, François sent en lui un grand désir d'autre chose… Poussé par l'Esprit, devant la petite chapelle de St Damien, il contemple une ruine ! ... La charité même de Dieu ne peut panser celui qui n'a pas de plaie ! S'il est invité à regarder la ruine, c'est pour y trouver un passage vers la lumière ! Une parole va ouvrir une brèche, un regard transpercer son cœur. François a trouvé la Vie !


Saint-Damien : la rencontre (Legenda Major)

« Un jour que François était sorti dans la campagne pour méditer, ses pas le conduisirent du côté de l'église de saint Damien, si vétuste qu'elle menaçait ruine ; poussé par l'Esprit, il y entra pour prier et se prosterna devant le crucifix :

« Dieu très haut et glorieux,

viens éclairer les ténèbres de mon cœur ; 

donne-moi une foi droite, une espérance solide et une parfaite charité 

donne-moi le sens du divin et la connaissance de toi-même, Seigneur :

afin que je puisse accomplir ta volonté sainte qui ne saurait m'égarer » 

il se sentit l'âme envahie, durant sa prière, d'un réconfort extraordinaire Fixant alors, de ses yeux baignés de larmes, la croix du Seigneur, il entendit de ses oreilles de chair une voix tombant du crucifix lui dire par trois fois : « François, va et répare ma maison qui, tu le vois, tombe en ruines ! »

Effrayé d'abord de recevoir un ordre si extraordinaire d'une voix si étrange, puis débordant de joie et d'émerveillement, aussitôt, il bondit, se dispose à obéir et réfléchit aux moyens à prendre pour réparer cette église matérielle.

Et moi ? quelle pierre j'apporte pour réparer l'Eglise ?...

Mais avant toute chose, François offre de l'argent au prêtre pour une lampe et son huile. L'icône est devenue si importante pour lui qu'il lui faut l'éclairer jour et nuit. Chaque personne qui passe sur le chemin doit pouvoir la contempler, plonger ses yeux dans cet autre regard : le miracle n'est pas pour lui seul, il est donné au monde pour l'aider à son renouvellement ? Etre saisi tout entier, découvrir que le Christ ressuscité vit en chacun et vient nous libérer.



Commencer à reconstruire

François sort de St Damien, le cœur léger, les mots l'occupent tout entier : « Va, répare … » Il reçoit comme le grand désir d'un Autre sur sa vie, un autre qui chemine avec lui, que quelqu'un l'appelle par-delà ses ruines. Le corps de l'homme, la maison Eglise, sont temple de Dieu et à ce titre, ont droit à notre grande sollicitude.




Prions 

Dieu tout puissant, éternel, juste et bon, par nous-mêmes nous ne sommes que pauvreté :

mais toi, à cause de toi-même, donne-nous de faire ce que nous savons que tu veux, et de vouloir toujours ce qui te plaît ;

ainsi nous deviendrons capables, intérieurement purifiés, illuminés et embrasés par le feu du Saint Esprit, de suivre les traces de ton Fils notre Seigneur Jésus Christ, 

et par ta seule grâce, de parvenir jusqu'à toi, Très-Haut, qui, en Trinité parfaite et très simple Unité, vis et règnes et reçois toute gloire, Dieu tout puissant dans les siècles des siècles. Amen.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader