Facebook Pixelch 3 La Réunion des frères en conseil 1 à 6 - Hozana

ch 3 La Réunion des frères en conseil 1 à 6

v 1" Toutes les fois qu'il faudra traiter d'affaires importantes au monastère, l'abbé convoquera toute la communauté et dira de quoi il s'agit" et v 2 "il en délibérera et fera ce qu'il jugera le plus utile"

)La réunion - Le souci de st Benoît semble résider dans la bonne consultation de ses frères pour la meilleure décision. La réunion devient alors rencontre, échange, écoute. Elle permet de mettre à jour le maximum de points de vue constructifs pour dégager la meilleure solution possible et adaptée aux circonstances. Ici la réunion de consultation est d'un type précis : préparer la décision à prendre par l'abbé.

)L'échange - L'échange est une communication à double voie : il permet de recevoir et de donner. L'échange est la possibilité laissée à chaque partenaire de percevoir et d'entendre ce que l'autre peut nous apporter tout en recherchant de mieux le comprendre. L'échange ouvre le maximum de perspectives pour le bien de tous. St Benoît ajoute ici le but spirituel : la consultation s'installe dans un climat "d'humilité et de soumission"(v4)L'abbé veut obtenir l'avis "de tous"(tous âges confondus) Une décision éclairée par les hommes peut devenir une expression de la volonté de Dieu avec l'aide de l'Esprit dans une prière fervente.

)Le conseil - St Benoît utilise fort à propos la place du "conseil" car il y recherche la réponse voulue par Dieu."Esprit de conseil et de sagesse" L'esprit de conseil est un don mais aussi une grâce. Il rejoint la recherche de la signification de la volonté de Dieu dans la vie des hommes.Il est donné lorsque nous le demandons.La bonne décision devient alors révélation de la volonté de Dieu. L'esprit de conseil fait partie du discernement. Voilà une application spirituelle pour nous ouvrir aux avis et consultations humaines à l'opposé du repli ou de l'autoritarisme: n'hésitons pas à consulter. Et chaque fois que l'on demande conseil sachons nous mettre à la vraie place de l'autre pour ne retenir que son bonheur dans la vérité de ses propositions.


        St Benoît nous ouvre, dans ce passage, à l'esprit de conseil et de la consultation. L'ouverture à un autre que soi, peut souvent précéder la guérison. Nous le constatons en matière de soin et de santé physique,mentale et psychique. Mais la Règle s'ouvre sur une autre dimension. Elle demande à l'abbé de "tout régler avec prévoyance et justice" (v 6)Il nous demande de donner et de recevoir du fond du coeur pour connaître la paix et la communiquer.Une bonne décision s'élabore ensemble dans la concertation .Elle pourra s'appeler révélation pour le croyant, si'l la soumet à Dieu.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader