Facebook PixelJour 7 : Marie reste debout au pied de la Croix - Hozana
Mouvement Points-Coeur

Mouvement Points-Coeur dans Neuvaine à Notre Dame de Compassion

Publication #7Initialement publiée le 13 septembre 2020

Jour 7 : Marie reste debout au pied de la Croix

Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère, la soeur de sa mère, Marie la femme de Clopas et Marie de Magdala. -  Jean 19, 25

Témoignage de volontaire

« Oui il y a la beauté et les humiliés. Quelles que soient les difficultés de l'entreprise, je voudrais n'être jamais infidèle ni à l'une ni aux autres. » Albert Camus

 Cette invitation de Camus dit bien ce que je découvre et essaie de vivre grâce au charisme de compassion depuis quelques années maintenant : être saisi par la beauté… Beauté de cet appel du Christ à le suivre d'abord, beauté de ceux qui me sont donnés de rencontrer, beauté de cette terre provençale que je continue de découvrir… et les humiliés, les pauvres, les petits, ceux qui ont le plus besoin de cette la présence consolante de Marie au pied de la croix.

Celui qui me rappelle la nécessité de cette fidélité ces derniers temps, c'est notre ami Daniel : l'homme au cœur d'enfant (de par son handicap mental, il a gardé un cœur et une pensée d'enfant) qui pendant de longues années porta la croix (c'était en effet notre plus fidèle enfant de chœur… à soixante-dix ans, il précédait chaque dimanche la procession portant fièrement une croix qu'il trouvait trop lourde pour lui). Il vivait à la maison de retraite à côté de chez nous, il y a encore quelques mois lorsqu'il a eu un arrêt cardiaque. La prise en charge dont il avait besoin, l'a obligé à être transféré dans un lieu qui soit davantage médicalisé… Mais comme il ne pouvait être reçu dans un hôpital classique, il a été envoyé en hôpital psychiatrique ! Ce fut pour nous bien douloureux de le retrouver là bas… De par l'environnement dans lequel il vivait (vraiment difficile !), sa grande sensibilité, la perte de tous ses repères et des visages qu'il connaissait, Daniel se laissait doucement mourir, refusait de manger, de dormir (en faisant les cent pas dans le couloir pendant la nuit)… Nous avons retrouvé notre ami dans un bien triste état, à peine nous a-t-il vu qu'il a fondu en larmes, inconsolable. C'était la première fois que je rentrais dans un hôpital psychiatrique, découvrant la souffrance d'un tel lieu. Dans la cour, des personnes errants sans but, parlant seules, perdues dans leur monde sans réel espoir de guérison pour la plupart, ou même la conscience de la possibilité d'une guérison.

Heureusement notre ami Daniel après quelques semaines a pu être transféré dans une maison de retraite médicalisée et a repris des forces. Chaque fois que nous pouvons aller le voir c'est une grande joie ! Une plongée dans la beauté des « humiliés », de ceux qui n'ont personne : la dernière fois, il nous a ordonné de le mettre dans son fauteuil et de l'emmener se promener dehors pour pouvoir mettre son haut-de-forme ! Dans son siège réglable, entre son couvre chef, mon manteau comme couverture pour se protéger de la fraîcheur de fin d'après midi, notre Dani avait fière allure ! Après une longue immobilisation, il commence des exercices pour avoir la possibilité de marcher de nouveau… A soixante-dix ans, c'est un sacré challenge !

Jean - France. Extrait de Reste avec nous aux editions CHORA - https://fr.edizionechora.com/ 


Méditation


Nous pouvons terminer notre oraison en cliquant sur le bouton "je prie" et en récitant la prière de la neuvaine

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 6 : Marie pardonne avec Jésus

Publication #6Initialement publiée le 12 septembre 2020

Jour 5 : Marie espère au-delà de toute espérance

Publication #5Initialement publiée le 11 septembre 2020

Jour 4 : Marie au pied de la Croix redit Oui

Publication #4Initialement publiée le 10 septembre 2020

13 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader