Facebook PixelA l'exemple de l'apôtre Saint Barthélémy ! - Hozana

A l'exemple de l'apôtre Saint Barthélémy !

A l'exemple de l'apôtre Saint Barthélémy !

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

Le saint du jour : 



Saint Barthélémy, appelé Nathanaël dans l'évangile de Jean, apôtre du Christ, évangélisateur, martyr, prie pour nous.

De l'Évangile de Jésus Christ selon saint Jean : 

En ce temps-là, Philippe trouve Nathanaël et lui dit : « Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l'avons trouvé : c'est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. » Nathanaël répliqua : « De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et vois. » Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n'y a pas de ruse en lui. » Nathanaël lui demande : « D'où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t'appelle, quand tu étais sous le figuier, je t'ai vu. » Nathanaël lui dit : « Rabbi, c'est toi le Fils de Dieu ! C'est toi le roi d'Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t'ai vu sous le figuier, et c'est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l'homme. » (Jn 1, 45-51)

Méditation : 

Ton apôtre Barthélémy, Seigneur Jésus, que Saint Jean l'évangéliste nomme Nathanaël, est pour nous aujourd'hui un exemple de foi. Pourtant, nous retrouvons chez lui, au départ un certain dédain : de Nazareth, que peut-il sortir de bon ? Nazareth, cette petite localité de Galilée, qu'on dit malfamée, non loin de Cana, dont est originaire Barthélémy et qui en fait un village rival : nous sommes face à la bassesse humaine du préjugé et de la représentation sociale. Et pourtant, nous aussi, combien de fois ne toise-t-on pas l'autre de son pays de provenance ? Toi, ô Christ, pleinement homme et pleinement Dieu, tu révèles à Nathanaël que tu sondes les cœurs. Lui qui s'était assis sous le figuier pour prier et réfléchir, à l'abri des regards, comprend qu'il a face à lui quelqu'un capable de lire au plus profond de l'être les sentiments. Oui, Barthélémy a raison, seul le Fils de Dieu peut faire cela, et c'est ainsi qu'il te reconnait et devient ton apôtre. Tu ne manques pas cependant de dire, non pas seulement à Barthélémy, mais à nous tous, que nous avons besoin, encore, de ces preuves mystiques pour croire : heureux, ceux qui croient sans avoir vu ! Et pour voir, tu annonces de grandes choses, car avec ton incarnation, le ciel s'est ouvert, une brèche s'est formée, et les anges, à ton service, montent et descendent. Saint Barthélémy aurait évangélisé avec Thomas l'Arménie, l'Arabie, la Perse et l'Ouest de l'Inde. Comme Saint Paul, changé par cette rencontre mystique, il se met à ta suite, jusqu'au bout, jusqu'au martyr, écorché vif, crucifié et décapité.

Prière : 

Seigneur, Dieu notre Père, nous te prions pour tous les missionnaires qui risquent chaque jour leurs vies dans des pays dangereux pour continuer de répandre ta bonne nouvelle. Ô Christ, comme avec Saint Barthélémy, viens sonder nos cœurs, viens nous chercher dans nos solitudes. Seigneur, Esprit de Dieu, fais de nous, à la suite de Barthélémy, des apôtres en actes.

Par toi, Dieu le Père, créateur de toute chose ; avec toi, Dieu le Fils, Verbe Vivant ; en toi, Dieu le Saint-Esprit, qui ne cesse de souffler ses dons ; toi Dieu Un, unique et unitaire, Père, Fils et Esprit-Saint, Trinité insondable depuis le commencement, maintenant, et pour toujours, Amen !

(Si vous souhaitez que j'ajoute des intentions de prières personnelles, n'hésitez pas à m'en faire la demande par message ou dans les commentaires)

 

Versets à mémoriser : toute la semaine, tentons de mémoriser un même verset représentatif du texte du dimanche à venir. C'est une belle façon de s'approprier la Parole de Dieu.

« Si quelqu'un veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. » (Mt 16, 24-25)

Nous pouvons prolonger la prière en se laissant porter par un chant : 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader