Facebook Pixelch 56 "De la table de l'abbé" - Hozana

ch 56 "De la table de l'abbé"

v 1"L'abbé mangera toujours avec les hôtes et les pélerins"

)Le partage de la table de l'abbé par les hôtes ne se vérifie pas dans le quotidien monastique actuel. Certains abbés préconisent de partager la table des hôtes. L'esprit de st Benoît traduit  pour un abbé de manifester le souci de l'hôte, d'en prendre soin, de  veiller sur.

)Etre présent à. - Le partage semble bien définir la mission d'un abbé : partager la vie de ses frères moines, soutenir leur vie intérieure, s'ouvrir aux réalités internes et externes de son abbaye.. Sa présence n'est pas simplement physique mais s'enracine dans son rayonnement spirituel et la gouvernance de l'ensemble des aspects de la vie communautaire.. Son souci se traduit par l'attention aux uns et aux autres et sa qualité de présence dépasse un lieu précis. Il délègue à un frère hôtelier les divers aspects de l'accueil, dont celui des repas. Dans les monastères bénédictins les hommes , séjournant à l'hôtellerie intérieure, prennent leurs repas au réfectoire des moines.Autour des repas, le partage représente un souci d'équilibrer la vie interne des moines et l'ouverture aux laïcs de passage : la question de fonctionnement et de rythme se  trouve dans un juste milieu et  dans la préservation du silence et du climat monastique. 

3°)Autour du repas. - Il semble intéressant de souligner que st Benoît n'exclue pas le souci du repas et veut lui restaurer sa dimension eucharistique et de partage. Le temps des repas peut contribuer à donner une signification symbolique en référence au Christ qui durant sa vie terrestre a partagé ses repas avec ses disciples et des foules nombreuses, dont il prenait en charge la nourriture. Il s'est laissé inviter et il a choisi la fraction du pain comme signe de l'amour.C'est la prière eucharistique n°2 qui nous le restitue le mieux : "Quand nous mangeons ce pain et buvons à cette coupe, nous célébrons le mystère de la Foi."


Dans l'Evangile de ce dimanche en Mathieu ch 14 Jésus évoque le naufrage mais aussi comment nous pouvons être sauvés . Il nous laisse en nourriture sa Parole et l'Eucharistie.

Tous nos repas peuvent signifier ce partage, voulu par Dieu.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

2 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader