Cinquième jour : signes d’espérance et appel à l’engagement. - Hozana
Guadalupe

Guadalupe dans Délit d'entrave : 30 jours de prières pour la vie 02/02-03/03

Publication #5Initialement publiée le 6 février 2017

Cinquième jour : signes d’espérance et appel à l’engagement.

Cinquième jour : signes d’espérance et appel à l’engagement.

 

« Vous vous êtes approchés d’un sang purificateur »
(cf. He 12, 22. 24)

 

Méditons avec JeanPaul II

Très chers frères et soeurs, ne vous découragez pas
et ne vous lassez pas de proclamer et de témoigner
de l’Évangile de la Vie ; soyez aux côtés des familles
et des mères en difficulté. En particulier à vous,
mères, je renouvelle l’invitation à défendre l’alliance
entre la femme et la vie, et à « promouvoir un
“nouveau féminisme” qui, sans succomber à la
tentation de suivre les modèles masculins, sache
reconnaître et exprimer le vrai génie féminin dans
toutes les manifestations de la vie en société,
travaillant à dépasser toute forme de discrimination,
de violence et d’exploitation » (Evangelium vitae, n.
99). Dieu ne vous fera pas manquer de l’assistance
nécessaire pour mener à bien vos multiples activités,
si vous avez recours à Lui à travers une prière
intense et incessante.
Discours adressé au Mouvement pour la vie italien, 22 mai 2003
Dans ma vie
Devant l’apparente unanimité des médias, de
nos contemporains, des hommes politiques
dans leur grande majorité, à mépriser le
combat pour la vie, on ne peut qu’être tenté par
le découragement. À quoi bon se battre si
l’ennemi est si fort et puissant, si nos voix ne
Signes d’espérance et appel à l’engagement.
« Vous vous êtes approchés d’un sang purificateur »
(cf. He 12, 22. 24)
portent pas ? Si les lois sont contre nous ? A
toute époque les disciples du Christ, comme
au jardin des oliviers, sont tentés par le
découragement et l’abandon. Mais n’est-ce pas
nier la victoire que le Christ a déjà acquise par
sa mort ? N’est-ce pas nier la puissance de sa
grâce, le témoignage de tous ceux qui ont
donné leur vie pour lui ? Dans l’adversité Dieu
ne nous abandonne pas donc n’abandonnons
pas les plus faibles qui n’ont pas de voix pour
se faire entendre. 


Témoin du jour saint JeanBaptiste

« La voix qui criait dans le désert »… n’était-il pas
bien seul lui aussi ? Pourtant il était la voix de la
vérité, préparant les « chemins du Seigneur », seul
au milieu d’un monde qui se moquait de sa douce
folie et raillait ses appels. 

 

Intention

Que ceux qui défendent et promeuvent
l’avortement puissent être touchés par l’Espritsaint
et comprendre la valeur inestimable de la vie
humaine.

 

Ma prière

Seigneur Jésus, donne-moi de savoir témoigner
avec courage, pour la vie, même lorsque je suis
seul, que je suis humilié, abandonné, que mes
paroles sont hésitantes ou maladroites.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Premier jour : à la racine de la violence contre la vie.

Publication #1Initialement publiée le 2 février 2017

Deuxième jour : L’éclipse de la valeur de la vie.

Publication #2Initialement publiée le 3 février 2017

Troisième jour : une conception pervertie de la liberté.

Publication #3Initialement publiée le 4 février 2017

49 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader