Facebook PixelAvons-nous assez confiance en Dieu ? - Hozana

Avons-nous assez confiance en Dieu ?


Avons-nous assez confiance en Dieu ?


 « Le Père Libermann disait qu'une des choses qui paralysent le plus les croyants et les empêchent d'avancer, c'est leur manque de confiance... 

Ils paraissent manquer de générosité, mais ils manquent surtout de confiance, car ils s'appuient beaucoup sur eux et un peu sur Dieu, au lieu de faire des actes de foi...

Voilà ce que Dieu demande à ceux qui ont tout donné : 

la confiance. L'amour, la générosité, les œuvres, Dieu te les donnera en prime, et même la foi ; mais la foi, comme l'espérance et la charité, a ce privilège que, non seulement Dieu te la donne, mais que tu peux, en réponse, donner à Dieu ta confiance. 

Comme Abraham, tu peux donner à Dieu « un chèque en blanc ». 

Ne va pas ennuyer ton père spirituel avec d'autres combats que celui-là, car son devoir est de te ramener à la foi et, tant qu'il ne sent pas que tu as donné à Dieu toute ta confiance, il ne doit pas te permettre de poser les autres problèmes. 

Sinon, tu serais comme saint Pierre qui croit marcher sur les eaux parce qu'il fait beau. 

Le jour où tu seras dans la tempête, ne regarde pas tes pieds, ni la mer déchaînée, mais fixe les yeux uniquement sur Jésus en criant au secours. 

« Tu n'as encore rien demandé en mon nom, car tu n'as pas confiance. »

 Maintenant, si tu as peur, sache que cela peut aboutir à t'enfoncer dans la confiance. 

Si j'ose dire, c'est ta planche de salut ! 

Mais il faut éviter de fuir cette peur ou de te rassurer à bon compte. 

Le plus simple est de tomber au fond de ta peur et de dire à Dieu : 

« Aie pitié de moi, car je ne vois pas comment en sortir ! » 

Ne rate pas cette grâce si tu as peur ; je connais des êtres qui sont parvenus à la prière continuelle en se laissant tomber au fond de leur abîme de peur. 

Cesse de te défendre contre tes peurs, aie le courage d'avoir peur encore plus profondément, et tu trouveras Dieu dans cette profondeur. 

Dans un premier temps, tu passeras un mauvais quart d'heure, mais tu apprendras à supplier et ce sera ta libération. 

Tu ne te laisseras plus tromper par les faux problèmes de l'existence, mais tu mettras l'accent sur le vrai combat de la vie qui te donnera la victoire de la foi. »

 

Jean Lafrance (1931-1991), 

"Vous quand vous priez, dites : « Père... »" (48), 

Abbaye Ste Scholastique, Dourgne, 1981.



Prière de confiance 

         
Seigneur mon Dieu,
je ne sais pas où je vais,
je ne vois pas la route devant moi,
je ne peux pas prévoir avec certitude où elle aboutira.
Je ne me connais pas vraiment moi-même
et, si je crois sincèrement suivre ta volonté,
cela ne veut pas dire qu'en fait je m'y conforme.

Je crois cependant que mon désir de te plaire, te plaît.
J'espère avoir ce désir au cœur en tout ce que je fais,
et ne jamais rien faire à l'avenir sans ce désir.

En agissant ainsi
je sais que tu me conduiras sur la bonne route,
même si je ne me connais pas moi-même.

Je te ferai donc toujours confiance,
même quand j'aurai l'impression que je me suis perdu
et que je marche à l'ombre de la mort.

Je n'aurai nulle crainte car tu es toujours avec moi
et jamais tu ne me laisseras seul dans le péril.
          

          

Auteur:  Thomas Merton
Texte tiré de la revue Notre Dame du Cap



Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader