Facebook PixelAh ! Mon saint Ange gardien ! - Hozana

Ah ! Mon saint Ange gardien !

« Saint Bernard, dans son douzième Sermon sur le Psaume 90, dit que nous devons honorer nos saints anges gardiens de trois manières : par le respect, par la dévotion et par la confiance ».

1/ Nous devons les honorer par notre respect car ces esprits purs, ces princes du ciel sont toujours près de nous et ils sont témoins de toutes nos actions. Ainsi, par respect pour notre ange gardien, nous devons éviter tout acte qui blesserait ses regards. Sainte Françoise, dame romaine, voyait son ange à ses côtés sous une forme humaine ; chaque fois que quelqu'un se permettait en sa présence une action ou une parole inconvenante, il se couvrait le visage de ses mains.


« Ah ! Mon saint Ange gardien ! Combien de fois ne vous ai-je pas contraint, par mes péchés, à vous couvrir la face ! Je vous en demande pardon et je vous prie d'intercéder pour moi auprès du Seigneur ; je suis résolu de ne plus déplaire à Dieu ni à vous par mes fautes. Ainsi soit-il. »


2/ Nous devons, en second lieu, honorer nos saints anges par notre dévotion, à cause de la vénération qu'ils méritent et de l'amour qu'ils nous portent. Il n'est point de père, ni de frère, ni d'ami, dont l'affection puisse surpasser l'amour que les anges gardiens ont pour chacun de nous. Les hommes nous aiment souvent par intérêt, et c'est ce qui fait qu'ils nous oublient facilement lorsque nous sommes dans le malheur, et bien plus encore lorsque nous les offensons ; mais notre ange gardien nous aime uniquement par charité ; c'est pourquoi il nous assiste surtout dans nos tribulations, et il ne nous abandonne pas lors même qu'il nous arrive de tomber dans le péché : « Il ne te pardonnera point lorsque tu pécheras » (Exode 23, 21) ; il s'efforce alors de nous ouvrir les yeux et de nous ramener à Dieu par un prompt repentir.


« Ô mon bon Ange ! Combien je vous suis redevable pour les lumières que vous m'avez communiquées ! Que ne vous ai-je toujours obéi ! Ah ! Continuez de m'éclairer, reprenez-moi lorsque je manque, et ne m'abandonnez pas jusqu'au dernier instant de ma vie. Ainsi soit-il. »



3/ Nous devons enfin avoir une grande confiance dans le secours de nos anges gardiens. Dieu n'a pas contenté son Amour pour nous en nous donnant son Fils Jésus pour notre Rédempteur, et Marie pour notre Avocate ; Il a voulu nous donner encore ses anges pour nous garder, et Il leur a commandé de nous assister durant toute notre vie : Il a commandé à Ses anges à ton sujet, de te garder dans toutes tes voies. (Psaume 90, 11)


« Ô Dieu d'infinie Miséricorde ! Quels moyens Vous reste-t-il donc encore à me donner pour me sauver ? Je Vous remercie de tant de bontés, Seigneur ! Et vous aussi, je vous remercie, ô mon Ange, prince du paradis, qui m'avez assisté durant tant d'années ! Moi, je vous ai oublié ; mais vous, vous n'avez pas cessé de penser à moi. J'ignore combien de chemin il me reste à faire pour entrer dans l'éternité. Ah ! Mon charitable gardien ! Guidez-moi dans la voie du ciel, et ne cessez de m'assister que vous ne me voyiez devenu votre compagnon pour toujours dans le royaume des élus. Ainsi soit-il. 

Saint Alphonse de Liguori (1696-1787), Docteur de l'Eglise Catholique et Fondateur de la Congrégation du Très Saint Rédempteur, les Rédemptoristes.


Partagez en commentaire vos prières préférées.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

25 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader