Avatar de Groupe de prière Etoile du Berger

Groupe de prière Etoile du Berger a publié dans la communauté Prions pour les brebis égarées

Sainte Monique et Saint Augustin

Sainte Monique et Saint Augustin

 

Dès 369, Monique a senti que son fils s'éloignait d'elle, au point de vue spirituel comme au point de vue moral. Lorsqu'il se chargea d'une concubine, elle refusa de recevoir celle-ci et, plus tard, persuadera Augustin de renvoyer la mère d'Adéodat (dont elle s'occupera), femme d'un rang inférieur, d'une moralité douteuse à ses yeux, et qui constituait un obstacle à tout mariage honorable. Mais ce fut bien pis lorsqu'Augustin se mit à fréquenter les manichéens : un jour qu'il était revenu à Thagaste, elle refusa tout net de recevoir l'apostat.

Dans les Confessions, il évoquera plus tard la tristesse de sa mère à cette époque, et notera que deux faits l'ont toutefois encouragée à ne pas désespérer : d'une part, un rêve étrange, dans lequel un être lumineux commandait à une Monique en larmes de bannir toute crainte; d'autre part, une conversation avec un évêque, qui l'aurait congédiée avec ces mots restés fameux : "il est impossible que périsse ce fils de tant de larmes". En attendant, celui-ci partit pour Rome à l'insu de sa mère, qui le rejoignit, quelques mois plus tard, à Milan, pour une raison inconnue. Là, Monique apprit, probablement en juin 385, qu'Augustin avait renoncé au manichéisme. Elle rencontra saint Ambroise et se soumit à ses directives concernant le jeûne en usage dans l'Église locale, acceptant même de renoncer à la coutume africaine de porter des aliments aux tombeaux des martyrs, ce qu'elle avait toujours pieusement accompli jusque-là.

Les relations entre la mère et le fils s'étant améliorées, ils en viennent, pour la première fois, à envisager un éventuel mariage qui, dans l'esprit de Monique, pousserait décisivement Augustin à se faire baptiser. Elle avait jeté son dévolu sur une jeune Milanaise de bonne famille, à laquelle ne manquaient que deux ans pour être nubile : le temps de renvoyer la mère d'Adéodat et, pour Augustin, de prendre une nouvelle maîtresse... Autant de gesticulations dérisoires ! puisqu'au terme d'un long parcours intellectuel, débouchant sur une scène à la fois toute simple et surnaturelle, le jeune rhéteur sent tomber les derniers obstacles intérieurs à sa conversion, et court, avec son ami, porter la bonne nouvelle à sa mère, qui se retrouve alors au comble de la joie.

(Source : Wikipedia)

Dieu, en effet, la récompensa même au-delà de ses désirs, en faisant d'Augustin, par un miracle de grâce, l'une des plus grandes lumières de l'Église et l'un de ses plus grands Saints.

 

Prions pour tous les jeunes qui s'éloignent de la foi, afin qu'ils trouvent leur bonheur en Jésus et non dans les mondanités, et pour que ces jeunes brebis égarées reviennent dans le bercail de l'Eglise.

Prions aussi pour les parents dont l'éducation chrétienne est remise en cause par leurs enfants, afin qu'ils persévèrent dans la patience et la prière, à l'image de Sainte Monique.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

0 partage
12 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

    • Ajoutez une image
    Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies