Facebook Pixel" La maison de Nicolazic : première manifestation " - Hozana

" La maison de Nicolazic : première manifestation "

LA MAISON DE NICOLAZIC : PREMIERE MANIFESTATION

 Yvon Nicolazic vit avec son épouse Guillemette dans une ferme au milieu du village de Keranna qui compte sept fermes et rassemble une cinquantaine d'habitants.

Ils n'ont pas d'enfant.

Ils mènent une vie d'agriculteurs honnêtes, travailleurs.

Ils ne vivent pas dans le luxe, mais ne sont pas pauvres, car des ouvriers agricoles travaillent dans leur exploitation.

 C'est là qu'a lieu la première manifestation mystérieuse : une main tenant un flambeau.

Ce n'est pas encore une apparition. Cela en est l'amorce, l'annonce.

Une lumière dans la maison, prélude de ce qui arrivera : les apparitions, les messages, les foules venant prier, la naissance des enfants, la construction de la chapelle.

 C'est dans la maison familiale que tout commence, discrètement, mystérieusement.

 Au travers des années et des siècles qui suivront, les pèlerins viendront à Sainte Anne, prier la Grand-Mère, celle à qui l'on confie tout, celle qui écoute, qui console, qui réconforte, lui demander de veiller sur les familles, sur les enfants qui cherchent du travail, les petits-enfants qui ont perdu le chemin de la prière et de l'Eglise, sur la jeune femme qui espère un enfant depuis des années, sur le grand-père qui est à l'hôpital.

 Sainte Anne a voulu donner un premier signe à la maison, là où l'on vit, où l'on se retrouve, là où l'on se parle, où l'on s'aime, où l'on fait des projets, où l'on se console des échecs, où l'on se dit ses joies et ses peines, ses espérances et ses déceptions.

 La maison est « l'Eglise domestique » selon les mots mêmes du pape Jean-Paul II à Sainte Anne d'Auray le 20 Septembre 1996.

 Au cours de ce voyage, le pape a repris et développé ce message sur la famille et particulièrement l'après-midi de cette grande journée au cours de laquelle il a parlé aux milliers de jeunes familles rassemblées dans le parc du mémorial.

 Voici quelques extraits de ce discours :

 « Vous êtes le sel de la terre. Vous êtes la lumière du monde. » (Matthieu 5/13-14)

Le Christ adresse ces paroles aux disciples qui le suivaient et qui l'avaient entendu proclamer les Béatitudes. Aujourd'hui, il vous adresse ce même message, à vous, jeunes familles ici rassemblées.

Certes, la famille, en France comme ailleurs, traverse de multiples difficultés qui parfois la fragilisent…Je comprends vos inquiétudes pour l'avenir de vos enfants…Chères familles, je vous redis les paroles du Christ : « Vous êtes le sel de la terre et la lumière du monde. »…

 L'Eglise vous fait confiance et compte sur vous, parents…pour que les jeunes puissent connaître le Christ et le suivre généreusement. Par votre façon de vivre, vous témoignez de la beauté de la vocation au mariage. L'exemple quotidien de couples unis nourrit chez les jeunes le désir de les imiter. Les jeunes, en recevant dans leur famille le témoignage de l'amour de Dieu, seront conduits à en découvrir les profondeurs….C'est souvent dans les familles à la foi épanouie que naissent aussi les vocations au sacerdoce ou à la vie religieuse….La vie conjugale et familiale est un chemin spirituel…Vous êtes invités à manifester au monde la beauté de la paternité et de la maternité et à favoriser la culture de la vie qui consiste à accueillir les enfants qui vous seront donnés et à les faire grandir….Vous êtes les premiers responsables de l'éducation humaine et chrétienne de vos enfants….

La famille est un lieu d'épanouissement incomparable. Puissiez-vous, grâce au Christ et à l'amour qui vous unit, vivre dans la joie !

 Dans ce lieu de pèlerinage, le peuple chrétien honore Sainte Anne, mère de la Vierge Marie et il vient finalement se mettre sous sa protection. Je confie vos familles à son intercession….

 Jean-Paul II parlera de la famille en bien d'autres lieux, à Rome ou lors de ses différents voyages. Ce sera l'un de ses thèmes de prédilection, car il savait que, surtout en Occident, la famille est menacée.

 Il écrira dans un long texte sur la famille : « Il ne faut pas oublier que même dans les cas où la procréation est impossible, la vie conjugale garde toute sa valeur. »

 Ceci était le cas pour Yvon Nicolazic et son épouse Guillemette. Ils étaient mariés depuis une dizaine d'années et n'avaient pas d'enfants. Mais, après les apparitions, leur vœu va être exaucé. Ils donneront naissance à 4 enfants : L'aîné, Sylvestre, né en 1628 commencera ses études vers le sacerdoce auprès des Carmes de Sainte Anne. Il sera ordonné prêtre. Il sera au service de sa paroisse natale de Pluneret, ainsi qu'au service des missions organisées par les Pères Jésuites. Malheureusement, il mourra jeune, à 31 ans et sera enterré dans l'église de Pluneret.

En 1630, naîtra Jeanne, en 1636, Yves et en 1640, Julien.

 C'est dans l'histoire de cette famille qu'est ancrée une tradition encore très fidèle aujourd'hui dans ce sanctuaire : celle de prier Sainte Anne pour obtenir une naissance. Beaucoup de couples viennent la remercier parce qu'après des années de stérilité, ils ont obtenu la joie d'une naissance.

 La tradition chrétienne nous dit qu'Anne et Joachim ont attendu longtemps une naissance et que leur attente fut comblée.

 La famille est bien le cœur du message de ce lieu. C'est la mère de la Vierge Marie, la Grand Mère de Jésus, Sainte Anne, qui apparaît dans ce hameau.

 Depuis longtemps Sainte Anne était vénérée ici. Le village s'appelait « Keranna », le village d'Anne et les habitants priaient cette sainte sans savoir d'où venait cette vénération. La dévotion à saine Anne se transmettait de génération en génération sans que quelqu'un ne puisse en dire l'origine.

 La dévotion à sainte Anne, la grand-mère est attestée par les statues « trinitaires » que l'on peut voir à la galerie d'art. Dans un même bloc de bois sont sculptés Anne, Marie et Jésus. Certaines de ces statues sont antérieures aux apparitions, signe que la famille, la transmission de la foi à l'intérieur de la famille est très ancienne dans ce lieu.

 Plusieurs cantiques, chantés ici, aident à faire prier les pèlerins pour les familles :

Sainte Anne, ô bonne mère, vers toi montent nos chants,                                                        entends notre prière et bénis tes enfants.

- Avec délicatesse, regarde les foyers,                                                                                                que toujours y progressent l'amour et l'unité.

- Fais vivre nos familles dans la fidélité,                                                                                             sans fin, chez elles brillent la paix et l‘unité.

- Nous te confions, O Mère, les jeunes, les enfants,                                                                          qu'ils sachent qu'un Dieu-Père les aime infiniment.

- Tu as donné la vie : éclaire les parents,                                                                                             secours ceux qui te prient de guider leurs enfants.

- Conduis dans la lumière les jeunes dans la nuit,                                                                              qu'ils marchent tous en frères aux pas de Jésus-Christ.


 PATRONNE DES BRETONS, DANS LE HAMEAU DE KERANNA,
TU VIENS REVELER TON NOM ET VERS JESUS GUIDER NOS PAS.

  1. Le peuple d'Israël, souvent désespéré
    Criait vers le Seigneur sa soif d'être sauvé.
  2. Au cœur de ce pays donné par le Seigneur,
    Vivaient Anne et Joachim ouvrant à Dieu leur cœur.
  3. Fidèles dans la foi, vivant dans l'espérance,
    A Dieu, ils demandaient la joie d'une naissance.
  4. Leur cœur était confiant, l'attente fut comblée,
    Naquit à leur foyer, Marie l'Immaculée.
  5. Sainte Anne, honneur à toi, le Père t'a choisie
    Et tu es devenue la mère de Marie.

Sainte Anne, Ô mère de Marie, conduis nos pas vers Jésus-Christ;                                                        Il est la source de la vie, lumière au creux de notre nuit !

-   Tu vois les jeunes, les enfants qui ne savent où tourner les yeux,
Dis-leur que Dieu est Père aimant, qu'ils ont un avenir aux cieux.

-   Regarde les parents inquiets pour leurs enfants qui ne prient plus,
Accorde-leur de vivre en paix, pour le Seigneur, rien n'est perdu.

-   Aux grands parents qui te supplient, accorde paix et espérance,
Auprès de toi, ils trouvent appui, qu'ils soient toujours dans la confiance.

- Regarde toutes les familles, accorde-leur toute bonté,
Ecoute celles qui te prient de les garder dans l'unité.

- Réponds toujours aux cris d'appel des couples qui n'ont pas d'enfant,
Qu'ils puissent vivre ce Noël qui mettra fin à leur tourment.

Lien pour accompagner votre demande ou action de grâce en allumant une neuvaine de chez vous.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Histoire des apparitions

Publication #2Initialement publiée le 18 juillet 2020

Qui est Sainte Anne ?

Publication #3Initialement publiée le 19 juillet 2020

Saint Jean-Paul II pèlerin à Ste-Anne-d'Auray

Publication #4Initialement publiée le 20 juillet 2020

22 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader