Quinzième Oraison - Hozana

Quinzième Oraison

Notre Père.... Je vous salue Marie....

O Jésus ! Vraie et féconde vigne, souvenez-vous de l'abondante effusion de sang, que vous avez si généreusement répandue de votre corps sacré, ainsi que le raison sous le pressoir. De votre côté percé d'un coup de lance par un soldat, vous avez donné du sang et de l'eau, de telle sorte qu'il n'en est plus demeuré une seule goutte, et enfin, comme un faisceau de myrrhe élevé du haut de la croix, votre chair délicate s'est anéantie, l'humeur de vos entrailles s'est tarie, la moelle de vos or s'est desséchée. Par cette amère Passion et par l'effusion de votre précieux Sang, je vous supplie, ô bon Jésus, de recevoir mon âme lorsque je serai à l'agonie. Ainsi soit-il.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6