Jean Paul II en était persuadé, la paix aura le dernier mot de l'Histoire - Hozana

Jean Paul II en était persuadé, la paix aura le dernier mot de l'Histoire

Jean Paul II en était persuadé, la paix aura le dernier mot de l'Histoire

Jean Paul II en était persuadé, la paix aura le dernier mot de l'Histoire (Ref. Aleteia)

Malgré les échecs, la paix prévaudra et aura le dernier mot : telle était la conviction de saint Jean Paul II.

La paix a toujours été un concept fluctuant dans l'histoire de l'humanité. Alors qu'une société semble toute proche d'y parvenir, un contretemps survient, et la violence vient brutalement interrompre toute tentative de rapprochement. Malgré tout, Jean Paul II croyait ardemment à la paix et il priait quotidiennement pour que Dieu intervienne. Dans son premier message pour la Journée mondiale de la paix le 1er janvier 1979, il écrivait :


« Nous trouvons, presque à chaque page de l'Évangile et de l'histoire de l'Église, un esprit, celui de l'amour fraternel, qui éduque puissamment à la paix. Nous trouvons, dans les dons de l'Esprit Saint et dans les sacrements, une force alimentée à la source divine. Nous trouvons, dans le Christ, une espérance. Les échecs ne sauraient rendre vaine l'œuvre de la paix, même si les résultats immédiats s'avèrent fragiles, même si nous sommes persécutés pour notre témoignage en faveur de la paix. Le Christ Sauveur associe à son destin tous ceux qui travaillent avec amour pour la paix. »

Il encourageait les chrétiens à prier quotidiennement pour la paix, concluant son message avec cette belle incitation à toujours choisir la paix et à la porter aux quatre coins du monde:

« La paix est notre œuvre : elle demande notre action courageuse et solidaire. Mais elle est inséparablement et d'abord un don de Dieu : elle requiert notre prière. Les chrétiens doivent être au premier rang de ceux qui prient chaque jour pour la paix ; ils doivent aussi éduquer à prier pour la paix. Ils aimeront prier avec Marie, Reine de la paix.

À tous, chrétiens, croyants et hommes de bonne volonté, je dis : n'ayez pas peur de miser sur la paix, d'éduquer à la paix. L'aspiration à la paix ne sera pas à jamais déçue. Le travail pour la paix, inspiré par la charité qui ne passe pas, produira ses fruits. La paix sera le dernier mot de l'Histoire. »


Philip Kosloski | 26 juin 2020


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader