“Ton Père qui voit dans le secret te le rendra.”

“Ton Père qui voit dans le secret te le rendra.”

Mercredi 17 juin 2020, 11ème Semaine du Temps Ordinaire, Année A


De la férie


Oraison:

Seigneur, répands ta lumière dans nos esprits, pour que nous soyons toujours fidèles à te servir, puisque c'est toi qui nous as créés dans ta sagesse et qui nous diriges avec amour.


Lectures de la messe:


  • Première lecture (2 R 2, 1.6-14)
  • Psaume (Ps 30 (31), 20, 21, 24)
  • Évangile (Mt 6, 1-6.16-18)



“Ton Père qui voit dans le secret te le rendra.”


Je voyais il y a peu, cette caricature d'un personnage courant désespérément après un butin qui se déplaçait en même temps que lui…

Bien souvent, notre moteur dans notre vie, réside dans des objectifs qui ont pour partie, l'objectif de paraître aux yeux des hommes, de nous permettre de nous construire une image.

Nous existons finalement, par rapport à cette image que nous voulons construire, projeter de nous-même, et pour cela, nous sommes parfois prêt un peu à tout, et au pire!

En nous invitant à considérer que Jésus voit dans le secret, nous sommes certainement amenés à reconsidérer la manière dont se déroulera notre existence.

Le Seigneur m'invite à me recentrer sur l'essentiel, sur ce qui occupe le secret de mon âme.

Le Seigneur m'invite à considérer que “l'homme trouve sa dimension profonde dans le culte qu'il rend à Dieu” comme le disait très justement, un ami prêtre, et non dans cette dimension qu'il a trop souvent tendance à construire, une dimension trop personnelle, centrée sur la satisfaction de plaisirs vains, la recherche d'un bonheur illusoire.

Jésus nous invite par là également, à considérer que mes actions les plus secrètes sont connues de Dieu, qu'elles ont un poids d'éternité. Les décisions que je pose, sont donc à considérer d'une part avec ce poids d'éternité, d'autre part en réfléchissant à la manière dont elles contribuent réellement à réaliser cette homme, cette femme, image et ressemblance du Dieu trois fois Saint


“Ce que vous faites pour devenir des justes, évitez de l'accomplir devant les hommes pour vous faire remarquer.


Une fois posées ces considérations, une fois établie cette nécessité pour mois d'aller à cet intime de mon âme afin d'y déceler ce trésor de vie qui m'appelle à ce don de moi-même au service d'un projet qui me dépasse, le Seigneur Jésus me demande d'aller encore plus loin, il me demande, après avoir appris à véritablement discerner cette image de Dieu qu'il m'invite à  devenir, il me demande donc de la construire dans le secret, dans l'humilité, à l'image de Marie qui, saisissant le destin prodigieux auquel elle était appelée, la mission extraordinaire que le Seigneur lui confiait, se faisait humble servante, vivant à l'ombre de Jésus.

Nous sommes donc appelés à vivre à contre courant du modèle largement proposé . 

Nous sommes appelés à réaliser moins le projet que nous voudrions, que celui que le Seigneur veut réaliser pour nous, en nous, avec nous.

Le véritable objectif sera alors de se laisser conduire par l'Esprit Saint, afin de discerner ce projet que le Seigneur veut construire avec moi.

Le véritable objectif sera de s'effacer devant ce projet, d'accueillir la volonté de Dieu sur moi, de lui laisser la première place.

Le disciples ont jeté les filets mais ils n'ont rien pris.

Pourtant, dès lors que le Seigneur a agi avec eux, le filet se déchirait devant la quantité de poissons.

Ayant donc foi, que le Seigneur, dès lors que nous lui cèderons le gouvernail de nos vies, fera de grandes choses. 

Rien n'est impossible à Dieu, dès lors que je sais mettre ma volonté de côté, afin de m'inscrire dans le fabuleux projet de Dieu, de devenir par là, véritablement témoin de son Amour.

Demandons donc au Seigneur Jésus, de nous apprendre à vivre ce renoncement à notre volonté propre, afin de nous inscrire dans le projet de Dieu, et de le vivre dans l'humilité, de ne point chercher à paraître aux hommes, mais à Dieu seul, qui n'a point besoin d'artifices, mais de la seule vérité de nos cœurs, qui nous veut sincères, vrais, établis dans cette relation amoureuse avec Lui. “Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.” Jn 14, 23


Amen.



"Je vais vous raconter une histoire. Une nuit, un homme vint nous trouver et me dit: "Il y a une famille de huit enfants qui n'a pas mangé depuis des jours." Prenant de la nourriture avec moi, j'allai les voir. Immédiatement, les visages de ces petits gamins défigurés par la faim me frappèrent. On ne pouvait y lire ni tristesse ni chagrin, mais seulement la profonde souffrance due à l'inanition. Alors que je donnais le riz à la mère, elle divisa le paquet en elle. Quand elle revint, je lui demandai:

"Où êtes-vous allée?

-Chez mes voisins; eux aussi ont faim."répondit-elle simplement.

Je ne fus pas surprise de ce don- y a-t-il en fait plus généreux que les pauvres? J'étais étonnée qu'elle  sût qu'ils étaient affamés. N'est-ce pas là une règle que lorsque nous souffrons, nous sommes si concentrés sur nous-mêmes que nous n'avons guère de pensées pour les autres?"

Mère Teresa, "Il n'y a pas de plus grand amour" Ed. J C LATTES



Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Soli Deo