Facebook PixelLes invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil... - Hozana

Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil...

Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil...

« Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l'Époux est avec eux ? »

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là, les disciples de Jean le Baptiste s'approchèrent de Jésus en disant : « Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons, tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » Jésus leur répondit : « Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l'Époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l'Époux leur sera enlevé ; alors ils jeûneront. Et personne ne pose une pièce d'étoffe neuve sur un vieux vêtement, car le morceau ajouté tire sur le vêtement, et la déchirure s'agrandit. Et on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres éclatent, le vin se répand, et les outres sont perdues. Mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le tout se conserve. »  (Mt 9, 14-17) 

D'alliance en alliance

La succession des alliances dans l'ordre de la grâce n'est que l'offre, sans cesse renouvelée à un degré supérieur, de revenir dans l'amitié de Dieu. La dernière de ces alliances – dernière, car elle est définitive – est celle qui a été conclue dans le sang du Christ. Le signe efficace – le sacrement – en est le sacrifice, le repas eucharistique que nous célébrons chaque jour. Réplique inouïe dans le Nouveau Testament de l'alliance du Sinaï. En Jésus Christ, toutes les promesses de Dieu ont trouvé leur accomplissement. Il ne dépend que de nous, de notre liberté, d'en devenir et d'en être les participants actifs. Quand il nous arrive de méditer sur le lien d'amitié et de communion que Dieu veut nouer avec nous, ce rapide regard rétrospectif sur l'histoire de sa bienveillance à notre égard nous apprend une chose absolument primordiale. De sa part à lui, c'est un vouloir continu de pure grâce, de totale gratuité. Mais de notre part à nous, cela exige réciprocité. Telle une alliance entre deux nations partenaires. Telle une union entre deux époux. Si la volonté de respecter et d'honorer le contrat n'est que d'un seul côté, les choses ne peuvent fonctionner longtemps de façon harmonieuse… L'engagement de Dieu à notre égard – poussé à l'extrême de l'amour en la personne de Jésus – appelle une réponse de notre part. Une réponse aussi totale et constante que l'est son offre de salut.

Jean-Pierre Torrell, o.p.

Dominicain, le père Jean-Pierre Torrell est professeur émérite de la faculté de théologie de l'université de Fribourg (Suisse). Spécialiste de saint Thomas d'Aquin, il a publié de nombreux ouvrages de théologie et de spiritualité, en particulier Initiation à saint Thomas d'Aquin.


Téléchargez gratuitement l'Application Magnificat sur votre smartphone ou tablette et priez chaque jour avec Magnificat (le premier mois est gratuit) en cliquant ici.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

4 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader