Facebook PixelÔ Très-Aimable Jésus qui m'avez purifié dans le Baptême - Hozana

Ô Très-Aimable Jésus qui m'avez purifié dans le Baptême

Quel remerciement pourra Vous rendre mon âme, Très-Aimable Jésus, pour avoir daigné me faire naître dans le giron de la Sainte Eglise, et m'admettra aux fonts sacrés du Baptême ! 

Ne pouvais-je pas aussi bien naître dans les ténèbres de l'idolâtrie et de l'infidélité ? 

Et cependant Vous m'avez fait naître parmi les Catholiques, Vous m'avez purifié dans le Baptême, et fait participant des mérites de votre Sang. 

C'est pourquoi je suis confus en voyant que je n'ai pas répondu à votre Amour, et combien ma vie a dégénéré de ce caractère de chrétien que Vous avez imprimé à mon âme ; je l'ai défiguré, je l'ai avili par mes œuvres mauvaises. 

Mon Dieu ! Purifiez de nouveau mon âme, et si de votre Côté ouvert coula cette eau unie à votre très-précieux Sang par laquelle j'ai été purifié dans le Baptême, aujourd'hui je joins une autre eau à votre Sang vivifiant ; c'est l'eau de mes larmes excitées par la contrition du cœur ; que ces larmes unies à Votre Très Précieux Sang forment un baume salutaire de pénitence, pour laver de nouveau l'âme des souillures contractées depuis le Baptême. Ainsi soit-il.

Saint Gaspard del Bufalo (1786-1837), Prêtre italien qui à l'âge de six ans s'approcha pour la première fois du Tribunal de la Pénitence, prédicateur, fondateur de la Congrégation de Prêtres séculiers des Missionnaires du Précieux Sang et inspirateur de la Fondation des Sœurs Adoratrices du Sang du Christ par Sainte Maria de Mattias.

Partagez en commentaire vos prières préférées.


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

40 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader