Facebook PixelQuoique l'espace nous sépare, je vois souvent l'abbé Sopocko - Hozana

Quoique l'espace nous sépare, je vois souvent l'abbé Sopocko

Quoique l'espace nous sépare, je vois souvent l'abbé Sopocko

A un certain moment, je vis l'abbé Sopocko qui priait tout en méditant ces choses; je vis comme tout à coup un cercle lumineux se dessina autour de sa tête. Quoique l'espace nous sépare, je le vois souvent, surtout quand il travaille à son bureau, malgré sa fatigue."

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

13 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader