Jour 8 - Pentecôte dans l'unité

Comment vivez-vous dans l'Esprit-Saint au quotidien ?

David Thévenet. 

Je répondrai en citant ce verset de l'apôtre Paul dans 1 Corinthiens 6, 19


Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? (1 Corinthiens 6, 19)

Un verset qui me marque particulièrement.
Dans l'ancien testament, on a souvent cherché où était le temple... dans le désert (le tabernacle), à Jérusalem… mais le plan initial de Dieu était que ce temple se trouve en nous-mêmes.
Un endroit où on cultive, où on célèbre la présence de Dieu, un lieu d'échange, de rencontre, en fait tout ce que le temple signifiait dans l'ancien testament.
La Bible nous dit que le voile du temple a été déchiré lors de la mort de Jésus, il n'y a plus de séparation avec Dieu, plus de protocole de sanctification, ni de condition à l'alliance.
Le temple est en nous, nous n'avons plus besoin de faire des sacrifices pour y accéder, c'est parce que nous y avons accès que nous manifestons les charismes.
Il nous rappelle aussi en permanence que c'est Jésus qui a permis l'établissement de ce temple.
De manière pratique... j'aime cultiver cette intimité avec le Saint Esprit.
Souvent je m'adresse à lui en lui disant :
« Bienvenu, cher Saint Esprit, change mon intelligence, afin que je puisse connaitre quelle est ta volonté pour ma vie, pour mes projets.. »
Je lui dis aussi souvent : « intensifie ta présence à l'intérieur de moi ! »
Je sais qu'il est toujours présent, mais j'ai ce besoin personnel de ressentir sa présence de manière concrète.
Vivre avec le Saint Esprit au quotidien, c'est vivre avec une grande confiance, c'est faire un choix sur notre qualité de vie.
Je me souviens lors d'un weekend charismatique de jeunes à Briace à côté de Nantes, nous finissions d'excellents moments de partage et d'enseignements où le Seigneur avait agi puissamment par de nombreuses guérisons et délivrances.
Le soir venu, je devais prêcher, j'ai regardé tous ces jeunes venus d'un peu partout et qui étaient bouillants pour le Seigneur, et la pensée m'est venue, j'ai pris le micro et j'ai simplement dit :
« Saint Esprit, fais ce que tu veux… »
Le jeune guitariste à côté de moi s'écroule subitement, en éclatant de rire… puis un deuxième, puis un troisième... et petit à petit, les participants n'arrêtaient plus de rire...
J'étais incapable de dire un mot... alors j'ai posé le micro... C'est comme si l'Esprit Saint me disait : « je m'occupe de tout, et je suis d'accord avec ces moments d'unité ! 
Je cultive mon intimité avec le saint Esprit d'abord de manière personnelle, dans « le temple que je suis »
Plus cette intimité grandira, et plus je serai sensible à ce que le Saint esprit m'inspirera.
Il m'arrive parfois lorsque je pars en mission, de me présenter devant le pupitre avec un message déjà préparé... et le l'Esprit Saint murmure à mon oreille : « laisse tomber tes notes, fais-moi confiance. »
Je suis chaque fois étonné de voir la puissance de Dieu agir : pas par ma force, comme il est écrit dans Zacharie 4 : « Ni par la puissance ni par force, mais par l'Esprit du Seigneur »
Vivre l'esprit Saint au quotidien, c'est aussi apprendre à se laisser guider par lui, apprendre à l'entendre nous parler.
C'était à Bruxelles, à la fin d'un repas communautaire dans un couvent, une personne arrive en pleurant : « j'ai perdu mes clefs, on a cherché partout, on a même fouillé les poubelles, impossible de les retrouver... »
Alors j'ai réuni quelques équipiers de prière qui étaient présents, et le je leur ai proposé :
« On va tout simplement demander à l'Esprit de nous parler. »
C'est ce que nous avons fait, et nous avons tous répété :
« Saint Esprit, peut tu nous dire où se trouvent les clefs, s'il te plait ? »
Une prière simple, sans protocole, directe, comme si on s'adressait à un membre de notre famille.
Je me rappelle que ce fut pratiquement instantané.
Une équipière de prière a dit spontanément : « dans un chapeau ! »
Effectivement, les clefs étaient dans un chapeau.
Je me souviens de la joie collective qui a suivi, cette personne qui avait enfin retrouvé ses clefs et a pu retourner chez elle.
Le Saint Esprit au quotidien ? En fait c'est devenu une façon de vivre, d'être « connecté » avec lui en permanence, et je peux dire que cette relation intime a profondément changé ma vie.

Une prière

Cher Saint Esprit, tu es le bienvenu,
Je chéris ta présence,
Tu es toujours là, tu me guides jour après jour,

Merci pour ta joie, ta paix, ta consolation,
Je t'honore, je te bénis !
Amen !

Un chant

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

21 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

Pentecôte dans l'unité