Le Père lui-même vous aime - 23 mai 2020 - Hozana

Le Père lui-même vous aime - 23 mai 2020

Le Père lui-même vous aime - 23 mai 2020
Couleur liturgique : blanc
Saint Didier

Évangile selon saint Jean 16, 23b-28

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Jusqu'à présent vous n'avez rien demandé en mon nom ; demandez, et vous recevrez : ainsi votre joie sera parfaite. En disant cela, je vous ai parlé en images. L'heure vient où je vous parlerai sans images, et vous annoncerai ouvertement ce qui concerne le Père. Ce jour-là, vous demanderez en mon nom ; or, je ne vous dis pas que moi, je prierai le Père pour vous, car le Père lui-même vous aime parce que vous m'avez aimé et vous avez cru que c'est de Dieu que je suis sorti. Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant, je quitte le monde, et je pars vers le Père. »

Prière

Seigneur Jésus, me voici en ta présence, dans la simplicité et dans l'humilité, viens raviver le don de la foi, de l'espérance et de la charité.

Demande

Seigneur, viens me révéler le visage du Père ! Apprends-moi à te demander ce que mon cœur désire le plus !

Réflexion

1. « Demandez, et vous recevrez. »

Combien de fois avons-nous demandé sans avoir reçu de réponses ou de grâces ? Savons-nous demander correctement ? Saint Paul vient à notre aide lorsqu'il écrit ce magnifique conseil aux romains : « Bien plus, l'Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. L'Esprit lui-même intercède pour nous par des gémissements inexprimables. » (Rm 8, 26) Il faut parfois savoir attendre en gémissant humblement sans pouvoir s'exprimer, pour laisser la vie divine entrer en nous.

2. « Votre joie sera parfaite. »

Le fruit immédiat de cette prière est la joie. Non une joie quelconque, mais une joie parfaite. Pourquoi ? Regardons un instant un enfant lorsqu'il tète le sein de sa mère. Il ne le fait pas simplement parce qu'il a faim, mais aussi par un désir d'union affective à sa mère. Il cherche le regard de sa mère pour lui donner la sécurité et l'amour dont il a besoin. De la même façon qu'il est sorti du sein de sa mère, il apprendra à vivre en y retournant souvent pour s'y alimenter de sa vie et de son amour.

Dans notre vie spirituelle, nous sommes également sortis du sein du Père qui nous a créés directement de l'esprit, et nous apprenons à tâtons comme un petit enfant à retourner vers lui grâce à l'Esprit de son Fils pour vivre de lui, avec lui, par lui et en lui. Dans la contemplation, nous cherchons également le regard de Dieu. Nous voulons le voir, car nous voulons sentir son amour. Telle est la joie parfaite : la vie en Jésus-Christ en son Esprit. Apprenons à demander comme un enfant cette nouvelle vie et laissons-nous surprendre par cette joie immense.

3. « Je ne vous dis pas que moi, je prierai le Père pour vous. »

Ce verset semble incompréhensible. Jésus nous aurait-il abandonnés ? L'heure dont parle le Christ quand il ne nous parlera plus en images est l'heure de la Pentecôte, quand il répandra son Esprit sur chacun de nous. En effet, il nous révèle son Père ouvertement à travers sa vie et l'inhabitation de la Trinité en nous par le sacrement du baptême. Le Christ ne prie pas pour nous mais il prie en nous. Il nous apprend ce chemin de liberté et de retour vers son Père et notre Père. Ce chemin est fait de demandes. Soyons comme un enfant dans les bras de sa mère. Demandons avec simplicité en Jésus-Christ.

Dialogue avec le Christ

Jésus, en toi je gémis et je te supplie pour toutes les grâces dont j'ai besoin pour moi et pour mes proches pour aller vers notre Père! Je te demande la grâce de vivre chaque jour plus de toi et en toi ! Viens diffuser en mon cœur ton Esprit de lumière et de sainteté !

Résolution

Je prendrai du temps pour m'adresser à l'Esprit Saint dans un moment négatif de confusion, de tristesse, ou autre, pour lui demander sa lumière afin de laisser la vie divine me guider vers le Père, vers la joie parfaite.

Frère Corentin Jarry, LCContacter l'auteur
Méditations: Regnum Christi 
Texte de l'Évangile et informations liturgiques: © AELF - Paris - Tous droits réservés

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader