Facebook PixelJour 7 - L'Homme - Hozana
Priscille

Priscille dans Accueillons la joie d'être femme !

Publication #7Initialement publiée le 14 juin 2020

Jour 7 - L'Homme

Jour 7 - L'Homme

Droits réservés Abbaye de Boulaur

Méditation

Claire côtoie de nombreux hommes et vit auprès d'eux de belles relations, entreprend de profondes discussions. Il y a son père, dont elle est très proche, son oncle Jean, religieux, les hommes de sa famille... Toute jeune, elle se lie d'amitié avec Simon avec qui elle joue dans la campagne. Adolescente et jeune étudiante, elle passe du temps avec les deux frères de son amie Anne, Patrick et Xavier (dont elle sera amoureuse), avec qui elle sort et danse le rock « jusqu'à 3h et demi, ce qui était très tôt » (lettre à ses parents du 28 novembre 1971).

Sa naïveté lui joue parfois des tours. Dans sa rue, à Toulouse travaillent des ouvriers. « Claire passe et repasse régulièrement près d'eux, et manifeste chaque fois sa solidarité par un sourire. Dans sa naïveté, elle n'a aucunement l'idée l'idée que son attitude peut être interprétée comme une avance ; mais un soir, encouragé par par les sourires, un des ouvriers la suit » (Claire de Castelbajac, Que ma joie demeure, Dominique-Marie Dauzet, p.106). Claire a très peur. De cette expérience, elle a su tirer profit en prenant soin d'ajuster son lien aux hommes. Son père lui recommande plus tard de répondre aux avances par une petite astuce : « C'est impossible, j'ai déjà mon petit ami » (Ibid. p. 142).

Claire aime et cultive les amitiés masculines. Elle a un succès fou auprès des garçons de l'Institut à Rome. L'un d'eux est carrément amoureux d'elle. Elle découvre le charme et le flirt facile des Italiens, « Nico », professeur de restauration, le bel Angelo, étudiant avec elle, Olivier … Elle réalise qu'elle n'est pas insensible à toutes ces avances, sachant pourtant qu'ils ne cherchent que des amourettes et manquent souvent de profondeur.

Elle écrit ainsi : « Je suis tellement consciente que je n'ai qu'un mot à dire, un regard à jeter ou un geste à faire pour en avoir au moins 2 ou 3 à ma dévotion ! Alors je prie, je prie pour avoir le courage – je pourrai même quelquefois dire l'héroïsme – de n'avoir aucun ragazzo (petit ami) avant les fiançailles… » (lettre à ses parents, 30 janvier 1973).

Claire confie à la Sainte Vierge Marie la pureté de son cœur. Plus jeune, elle a découvert cette prière qu'elle dit souvent : « Ô Marie Immaculée, je vous confie la pureté de mon cœur ». Ainsi, sans fausse pudeur, elle décide de rester pure et cohérente avec ce en quoi elle croit : la chasteté et le fait de ne pas se perdre dans des relations amoureuses sans lendemain, bien que ce choix puisse être source d'interrogation pour ses contemporains.

Proposition de réflexion

Accueillir la joie d'être femme, c'est aller à la rencontre de l'homme, à la rencontre de cette altérité, source de joie et de crainte. Avec Claire :

  • Je peux rendre grâce pour tous les hommes qui m'aident à me construire de façon positive, que ce soit dans mon entourage familial ou dans mon cercle d'amis.

  • Je peux rendre grâce pour nos différences et pour ce qui nous relie.

  • Je peux choisir de faire mûrir mon désir d'aimer, de savoir attendre plutôt que de me jeter sur un garçon, et consommer tout, tout de suite pour combler un vide affectif. Ce choix ne doit pas être le résultat d'une démarche morale, mais le fruit d'une décision libre.     

  • Je peux confier à Marie la pureté de mon cœur. Si je ne souhaite pas m'abîmer dans des  amourettes ou avec des garçons sans profondeur, mais que je me sens fragile et tentée, je peux redire cette prière que Claire aimait « Ô Marie Immaculée, je vous confie la pureté de mon cœur ».

Je peux reprendre un ou plusieurs de ces points et noter le nom des hommes qui me font grandir.

Défi du jour

Pourquoi ne pas organiser un moment ou une sortie avec un homme que j'apprécie (famille, cousins, amis) ? 

Pour continuer la journée dans la louange


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 6 - L'Amitié

Publication #6Initialement publiée le 13 juin 2020

Jour 5 - La Beauté

Publication #5Initialement publiée le 12 juin 2020

Jour 4 - Se découvrir femme dans son corps

Publication #4Initialement publiée le 11 juin 2020

11 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader