Facebook PixelJour 4 - Se découvrir femme dans son corps - Hozana
Priscille

Priscille dans Accueillons la joie d'être femme !

Publication #4Initialement publiée le 11 juin 2020

Jour 4 - Se découvrir femme dans son corps

Jour 4 - Se découvrir femme dans son corps

Droits réservés Abbaye de Boulaur

Je veux rentrer plus femme et plus jolie à Toulouse. J'ai compris que Dieu nous a donné un corps ; qu'il ne faut pas seulement le nourrir et le guérir mais aussi l'embellir – même chose pour l'âme ! (Lettre à une amie du 20 novembre 1972)

Méditation

Claire a longtemps été garçon manqué, se souciant peu de son apparence physique. A 19 ans, elle dresse à sa sœur Pauline un portrait d'elle à la fois humoristique et cynique : « J'ai jugé froidement mon pif tordu, mes petit yeux de cochons, mes boutons, ma peau bête, ma bouche crétine et mes cheveux plats, sans parler de ma graisse qui prend un certain plaisir à m'envelopper » ! ( Lettre à sa sœur Pauline, 3 décembre 1971)

Mais c'est justement à 19 ans qu'elle s'éveille doucement à sa féminité. Claire est amoureuse, c'est peut-être cet élan qui l'aidera à apprivoiser son corps et à chercher à devenir plus jolie, non dans le but de plaire ou de séduire, mais d'abord pour le plaisir d'être femme et d'honorer sa féminité. Ainsi, elle raconte à une amie qu'elle met des boucles d'oreilles « pas seulement quand je suis obligée de me vieillir, mais aussi pour le plaisir. » ! Elle confie à son amie Anne : « Je veux rentrer plus femme et plus jolie à Toulouse. J'ai compris que Dieu nous a donné un corps ; qu'il ne faut pas seulement le nourrir et le guérir mais aussi l'embellir – même chose pour l'âme ! » (Lettre à Anne de Chefdebien, 16 novembre 1972).

A la fin de sa vie, Claire est une jeune femme rayonnante. Elle est devenue si belle et gracieuse qu'une de ses amies pense qu'elle va lui annoncer ses fiançailles ! (Mère Emmanuelle Desjobert, Prier 15 jours avec Claire de Castelbajac, p. 101, Edition Nouvelle Cité). Claire prend soin de son apparence en accueillant son corps comme un don de Dieu, mais aussi parce qu'elle a pleinement accepté de se laisser aimer, travailler et contempler par le Christ.

Proposition de réflexion

Avec Claire, je décide tout particulièrement aujourd'hui d'être jolie et d'honorer ma féminité. Prendre soin de son corps de femme, c'est honorer le fait d'être femme, accepter son mystère, sa capacité féconde, son imperfection, ses courbes spécifiquement féminines. C'est croire que Dieu a voulu cette beauté en nous créant à son image « Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il les créa, il les créa homme et femme » (Gn. 1, 26).

C'est s'abandonner à la confiance d'être aimée ainsi, telle que nous sommes, dans notre globalité et  chacun de nos détails : « Que tu es belle, mon amie ! Ah ! Que tu es belle » peut on lire dans le Cantique des Cantiques, chant d'amour au sein de la Bible. 

Ainsi, je peux lister ce que j'aime dans mon corps de femme mais aussi ce que j'apprécie moins. Dans la prière, je dépose cette liste au Seigneur.

Défi du jour

  • Idée beauté : je prends soin de moi en me faisant un soin comme un soin du visage tout doux ! 

  • Idée beauté intérieure : en renouvelant ce temps de prière dans la journée à l'aide de cette petite prière spontanée : « Seigneur aide moi à embellir mon corps et mon âme. Aide moi à vivre la joie d'être femme. »

Pour continuer la journée dans la louange

et dans les pas de la plus belle des femmes ! 


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Jour 1 - Découvrir sa personnalité

Publication #1Initialement publiée le 8 juin 2020

Jour 2 - Etre romancée

Publication #2Initialement publiée le 9 juin 2020

Jour 3 - Vivre une aventure

Publication #3Initialement publiée le 10 juin 2020

26 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader