Facebook PixelSur l'Eucharistie - Foi eucharistique : crime et malheur de l'incrédulité - Hozana

Sur l'Eucharistie - Foi eucharistique : crime et malheur de l'incrédulité

Sur l'Eucharistie - Foi eucharistique : crime et malheur de l'incrédulité

Une prédication que le Père Eymard donna le 20 juillet 1862.

1. Foi eucharistique : crime de l'incrédulité

La vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent (Jo.) [Jn 17,3].
Seigneur, à qui irons-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle (Jo. c. 6 v. 70) [Jn 6,68]

Historique :
Notre Seigneur annonce et promet la sainte Eucharistie – Scandale pharisaïque – ils nient – ils abandonnent Notre Seigneur ;
se tournant vers ses apôtres restés seuls : Voulez-vous partir, vous aussi ? [Jn 6,67] Réponse de Pierre – chef ; foi : Nous croyons et nous avons reconnu que tu es le Christ, le fils de Dieu [Jn 6,69].

Crime de celui qui nie l'Eucharistie :
1. Il nie la puissance de Dieu : Elle est dure, cette parole ! [Jn 6,60].
2. Il accuse Jésus-Christ de mensonge : Il en est parmi vous qui ne croient pas [Jn 6,64].
3. Il méprise sa bonté : Beaucoup de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui [Jn 6,66].

S. Pierre-Julien Eymard (PG 240,2)

2. Malheur de l'incrédulité

Malheur de celui qui ne croit pas à la divinité de l'Eucharistie

1. Sa foi aux autres mystères de Jésus-Christ sera bientôt voilée, ébranlée, perdue.
L'Eucharistie est la vie et la perfection de tous les mystères. C'est le mystère de la foi. – C'est un fait : ceux qui nient l'Eucharistie, abandonnent Notre Seigneur Jésus-Christ.

2. La vertu chrétienne n'a plus son aliment naturel, son modèle présent, cette société de travail avec Jésus-Christ.

3. La piété est languissante, elle n'a pas de centre actuel d'affection – elle n'est que commémorative, elle doit remonter à 18 siècles.

Aussi ceux qui n'ont pas la foi à l'Eucharistie ne sont-ils pas pieux, peu vertueux – foi imparfaite, ils ne voient pas par Jésus-Christ.

4. L'âme triste et désolée n'a pas de consolateur sur la terre.

S. Pierre-Julien Eymard (PG 240,3)

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader