N'ayez pas peur… Ne craignez pas… - Hozana

N'ayez pas peur… Ne craignez pas…

Vivez l'espérance, ouvrez vos portes au Christ, soyez bâtisseurs, du monde de l'amour 

L'esprit saint est à l'œuvre dans les cœurs. 

Je vous invite à faire grandir l'espérance en vous est autour de vous. 

Témoignez de l'amour de Dieu offert à tous les hommes. 

Avec tous les hommes de bonne volonté construisez la civilisation de l'amour.

Ces mots, Jean-Paul II les a prononcés à Sainte Anne d'Auray lors de sa visite le 20 septembre 1996. Des amis de l'académie de musique et d'art sacré de sainte Anne les ont mises en musique. Cela fait plus de 20 ans, et pourtant, ils sont si actuels !


Ce lundi 18 mai 2020, Jean-Paul II aurait eu 100 ans.

Pour moi, jmjiste assidue, comme nombreux d'entre vous « génération Jean-Paul II », il était comme un grand-père. Même au loin, perdue dans la foule, je pouvais ressentir l'affection qu'il avait pour nous, les jeunes. Ses JMJ étaient son bain de jouvence, et ses bains de foule le nourrissaient. Je garde dans les yeux et le cœur toutes les pépites qu'il nous a laissées par son humanité, sa paternité, invitant chacun à donner le meilleur, à se dépasser, parce que « c'est en se dépassant que l'homme est pleinement humain », disait-il, un peu en écho aux paroles de saint Irénée : « la gloire de Dieu, c'est l'homme vivant »

En ces temps dominés par la peur, le mensonge, la mise en péril de nos relations humaines, il est bon de le regarder, de contempler sa vie, durant laquelle il n'a cessé d'encourager à l'espérance, à l'ouverture au Christ et aux autres. Ses premiers mots n'ont-ils pas été « N'ayez pas peur ! » Ces mots, il n'a cessé de les répéter partout où il allait, comme depuis les commencements où Dieu parle à son peuple :

  • N'ayez pas peur… Dans l'ancien testament, c'est ainsi que Dieu s'adresse à ceux qu'Il envoie.
  • N'ayez pas peur, ne craignez pas… C'est par ces mots que le Christ se manifeste aux apôtres juste après la Résurrection.
  • Ne craignez pas, car « je suis avec vous jusqu'à la fin des temps » dit-il aux apôtres (Dernier verset de l'évangile selon St Matthieu 28,20)
  • « Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume. » Luc 12,32
  • « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et qui ne peuvent tuer l'âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne » (Mat 10,28)
  • N'ayez pas peur...


En son temps, Jean-Paul II a osé braver les frontières du totalitarisme, il suscité tellement d'espérance et de foi, que le rideau de fer est tombé, que le mur de Berlin a été abaissé. Jean-Paul II a osé sortir du Vatican, aller à la rencontre des peuples de la terre, sans distinction de couleur de peau ou de religion. Confiné dans une papamobile aux vitres anti-projectiles par ses services de sécurité après l'attentat du 13 mai 1981, il a été partout, il a osé sortir à la rencontre des foules, embrassant, serrant des mains, prenant des enfants dans ses bras…

En regardant un documentaire, rétrospective de son pontificat, c'est comme une bouffée d'oxygène qui monte en moi.

Jean-Paul II est un puissant intercesseur. Demandons-lui de nous accompagner pour sortir de la psychose dans laquelle nous sommes tombés. Demandons-lui la paix du cœur, une paix profonde, celle que Jésus avait en allant à la rencontre de tous, s'asseyant au bord du puits avec la Samaritaine, mangeant avec les publicains et les pécheurs, embrassant les enfants, serrant les lépreux dans ses bras.  

Demandons-lui discernement et charité, mais aussi audace, dans le respect de ceux que nous rencontrons.

C'est en sortant du virtuel, en renouant de vrais liens humains, petit à petit, chacun à son rythme que nous retrouverons une bonne immunité, que nous retrouverons une bonne humanité. Oui, c'est surréaliste de demander à ses amis si on peut les embrasser pour se dire bonjour ! Mais ça en vaut la peine.

En visionnant aussi le Secret d'histoire consacré à Sainte Thérèse de Lisieux, j'apprends qu'elle a été canonisée un 17 mai, il y a 95 ans jour pour jour ce dimanche. Et cela fait tilt pour moi : Thérèse est un modèle de charité fraternelle pour nous, aujourd'hui, par ses sourires, ses gestes délicats et discrets vis-à-vis de ses sœurs. Qu'elle nous enseigne à passer de la distanciation sociale à la reconstruction du lien fraternel. Jean-Paul II nous l'a d'ailleurs donnée en modèle en l'élevant au rang des docteurs de l'Eglise et en la nommant patronne des missions.

Prions avec Thérèse, avec Jean-Paul II… Et aussi avec Marie et les apôtres, confinés au Cénacle par peur des juifs, pour recevoir l'Esprit saint, pour aller au-delà des frontières du néo-totalitarisme et bâtir la Civilisation de l'Amour.

Que l'Esprit saint nous éclaire pour retrouver notre bon sens, notre sens critique, notre capacité à prendre du recul pour devenir les artisans d'une nouvelle Pentecôte d'amour !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

9 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader