Qui devons-nous prier : le Père, le Fils ou le Saint-Esprit ?

Toutes nos prières doivent s'adresser à notre Dieu trinitaire : Père, Fils et Saint-Esprit. La Bible enseigne que nous pouvons prier l'un d'eux, ou tous les trois, puisqu'ils sont un.

Nous prions le Père avec le psalmiste : « Prête l'oreille à mes paroles, Éternel, écoute mes gémissements ! » (Psaumes 5.2)

Nous prions notre Seigneur Jésus-Christ comme le Père parce qu'ils sont égaux. Une prière adressée à un membre de la Trinité s'adresse à tous. Étienne, au moment de son martyre, a prié : « Seigneur Jésus, accueille mon esprit ! » (Actes 7.59) Nous devons aussi prier au nom de Christ. Paul a exhorté les croyants d'Éphèse : « Remerciez constamment Dieu le Père pour tout, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ. » (Éphésiens 5.20) Jésus a promis à ses disciples que tout ce qu'ils demanderaient en son nom, c'est-à-dire selon sa volonté, cela leur serait accordé (Jean 15.16, 16.23).

De même, nous sommes aussi invités à prier le Saint-Esprit et par sa puissance. L'Esprit nous aide à prier, même quand nous ne savons pas quoi demander ou comment le demander (Romains 8.26, Jude 20). Voici peut-être la meilleure manière de comprendre le rôle de la Trinité dans la prière : nous prions le Père, au travers du Fils (ou en son nom), par la puissance du Saint-Esprit, car tous trois participent activement à la prière du croyant.

Il est tout aussi important de savoir qui nous ne devons pas prier. Certaines religions non chrétiennes encouragent leurs adhérents à adresser leurs prières à un panthéon de divinités, aux ancêtres, et aux esprits. De telles prières ne sont pas bibliques et sont même une insulte à notre Père céleste.

Pour comprendre pourquoi, il suffit d'étudier la nature de la prière. Il y a plusieurs sortes de prières et si nous nous penchons sur deux d'entre elles, la louange et l'action de grâces, nous voyons que la prière, dans son essence même, est avant tout un acte d'adoration.

Quand nous louons Dieu, nous l'adorons pour ses attributs et son œuvre dans nos vies. Quand nous lui offrons des prières d'actions de grâces, nous l'adorons pour sa bonté, sa miséricorde et sa bienveillance envers nous.

L'adoration glorifie Dieu, qui seul en est digne. Nous ne pouvons prier quelqu'un d'autre que lui parce qu'il ne partage pas sa gloire. Prier quelqu'un ou quelque chose d'autre que Dieu est donc de l'idolâtrie : « Je suis l'Éternel, voilà quel est mon nom, et je ne donnerai pas ma gloire à un autre ni la louange qui m'est due aux sculptures sacrées. » (Ésaïe 42.8)

Les autres types de prières, comme la repentance, la confession ou la requête, sont aussi des formes d'adoration. Nous nous repentons, sachant que Dieu est un Dieu aimant, qui pardonne et qui a pourvu à notre pardon par le sacrifice de son Fils à la croix. Nous confessons nos péchés parce que nous savons qu'il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal » (1 Jean 1.9) et nous l'adorons pour cela.

Nous venons à lui avec nos requêtes et nos prières d'intercession, parce que nous savons qu'il nous aime et nous entend et nous l'adorons pour sa miséricorde et sa bonté qui le disposent à toujours nous écouter et nous répondre.

En considérant tout cela, on comprend facilement pourquoi il est impensable de prier quelqu'un d'autre que notre Dieu trinitaire, parce que la prière est une forme d'adoration et que l'adoration est réservée à Dieu seul.

Qui devons-nous prier ?

La seule réponse est : Dieu. Prier Dieu, et Dieu seul, est bien plus important que la question de savoir à quelle personne de la Trinité nous devons nous adresser.


Prière : 

Esprit Saint, toi le maître du discernement, regarde ton Église ;

Tu connais notre désir de chercher et trouver Dieu en toutes choses.

Mais comment y parvenir, sinon en décryptant les mouvements intérieurs de notre cœur ;

En mettant des mots sur ce qui nous conduit à la joie et à la paix,

Et au contraire ce qui nous ferme sur nous-mêmes,

En réalisant ce qui est trace de ton action en nous,

Et au contraire ce qui est tentation de l'ennemi ?

Donne-nous des accompagnateurs spirituels compétents.


Esprit Saint, maintien éveillé en nous Seigneur Jésus Christ, L'Esprit de clarté qui stimule pour la vérité ;

L'Esprit de discernement qui nous engage aux décisions de l'Évangile ;

L'Esprit de force qui nous inspire le courage des portes étroites ;

L'Esprit de conseil qui nous jette au secours du prochain accablé ;

L'Esprit de prière qui nous entraîne dans ta proximité ;

L'Esprit d'attente et de désir qui place notre foi et notre espérance en alerte ;

Car Dieu et le prochain viennent à toute heure et par des chemins bien mystérieux ;

L'Esprit d'Amour qui tient notre visage tourné vers le Père du ciel et vers les frères de la terre.


Esprit Saint, toi le maître du discernement, visite ton Église ;

Aujourd'hui, plus que jamais, des hommes et des femmes autour de nous cherchent un chemin spirituel qui les conduise davantage vers Dieu ;

Pour comprendre et poser des choix libres, ils ont besoin d'une boussole, d'un frère ou d'une sœur qui les écoute et les accompagne, d'une Parole de vie qui les éclaire.

Inspire aux chrétiens le désir de se former au discernement.


Esprit Saint, toi le maître du discernement, réveille ton Église ;

Nos communautés chrétiennes cherchent le bon chemin pour l'évangélisation,

Accompagne les dans les situations parfois complexes.

Permet leurs de s'exercer à l'écoute du frère en les initiant à l'art de l'accompagnement.


Père éternel, toi qui as envoyé ton Fils pour sauver tous les hommes, ECOUTE-NOUS, SEIGNEUR ! Père éternel, toi qui nous as libéré par le Sang de ton Fils, EXAUCE-NOUS, SEIGNEUR ! Ô Père Éternel, nous t'offrons en sacrifice cette louange, cette supplication et cette adoration.

Amen


P/ LES AMIS DU SAINT SACREMENT


Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader

LES AMIS DU SAINT SACREMENT