"Abraham votre père a exulté, sachant qu'il verrait mon Jour" (Jn 8, 51-59) - Hozana

"Abraham votre père a exulté, sachant qu'il verrait mon Jour" (Jn 8, 51-59)

"Abraham votre père a exulté, sachant qu'il verrait mon Jour" (Jn 8, 51-59)

Chant final: "Fais paraître ton jour" par l'ensemble vocal Alliance

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait aux Juifs :
« Amen, amen, je vous le dis :
si quelqu’un garde ma parole,
jamais il ne verra la mort. »
Les Juifs lui dirent :
« Maintenant nous savons bien que tu as un démon.
Abraham est mort, les prophètes aussi,
et toi, tu dis :
“Si quelqu’un garde ma parole,
il ne connaîtra jamais la mort.”
Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ?
Il est mort, et les prophètes aussi sont morts.
Pour qui te prends-tu ? »
Jésus répondit :
« Si je me glorifie moi-même,
ma gloire n’est rien ;
c’est mon Père qui me glorifie,
lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”,
alors que vous ne le connaissez pas.
Moi, je le connais
et, si je dis que je ne le connais pas,
je serai comme vous, un menteur.
Mais je le connais,
et sa parole, je la garde.
Abraham votre père a exulté,
sachant qu’il verrait mon Jour.
Il l’a vu, et il s’est réjoui. »
Les Juifs lui dirent alors :
« Toi qui n’as pas encore cinquante ans,
tu as vu Abraham ! »
Jésus leur répondit :
« Amen, amen, je vous le dis :
avant qu’Abraham fût,
moi, JE SUIS. »
Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter.
Mais Jésus, en se cachant,
sortit du Temple.

Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

"Moi, je le connais!" Dans la bouche de Jésus, ce n'est plus un argument, c'est un témoignage. "Moi, je le connais!": c'est une parole essentielle centrale de triomphe… vous vous rendez compte « Connaitre Dieu ! » Et pourtant cette parole est proclamée au cœur même de l'échec, quelques minutes à peine avant que ses ennemis prennent des pierres pour le lapider. L’essentiel de la Révélation, ce qu’attend le plus les hommes en quête de sens, se trouve à porter de main… mis à défaut de saisir celle de Dieu ce sont des pierres qui tuent que l’on préfèrera… Pourtant, nous n'avons pas d'autre connaissance du Père que cette participation, au bonheur du Fils qui dit: "Moi, je le connais"; et c'est l'Esprit qui nous le donne en partage. Si ce désir des fils qui veulent connaitre le Père nous habite et nous fait cheminer, nous ne pourrons qu’être pleinement heureux et comblés, parce que nous le verrons tel qu'il est et que nous le connaîtrons comme nous sommes connus.

Se connaitre, connaitre Dieu… voila résumé le sens de notre vie, une vie comblée heureuse. En route…

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader