Facebook PixelMercredi Saint : "Le Fils de l'homme s'en va, comme il est écrit à son sujet" - Hozana
FRANCISCAINS DE TERRE SAINTE

FRANCISCAINS DE TERRE SAINTE dans La Semaine Sainte sur les Lieux Saints

Publication #4Initialement publiée le 8 avril 2020

Mercredi Saint : "Le Fils de l'homme s'en va, comme il est écrit à son sujet"

Mercredi Saint : "Le Fils de l'homme s'en va, comme il est écrit à son sujet"

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 26, 14-25

"En ce temps-là, l'un des Douze, nommé Judas Iscariote, se rendit chez les grands prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui remirent trente pièces d'argent. Et depuis, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples s'approchèrent et dirent à Jésus : « Où veux-tu que nous te fassions les préparatifs pour manger la Pâque ? » Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : “Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c'est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.” » Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque. Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze. Pendant le repas, il déclara : « Amen, je vous le dis : l'un de vous va me livrer. » Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, chacun son tour : « Serait-ce moi, Seigneur ? » Prenant la parole, il dit : « Celui qui s'est servi au plat en même temps que moi, celui-là va me livrer. Le Fils de l'homme s'en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux celui par qui le Fils de l'homme est livré ! Il vaudrait mieux pour lui qu'il ne soit pas né, cet homme-là ! » Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C'est toi-même qui l'as dit ! »

Méditation franciscaine

Judas Iscariote est un personnage connu de tous, il est même entré dans le vocabulaire courant et des romans célèbres portent son nom. Demandez à un athée, il saura vous dire qu'un “Judas” est un traître, un menteur. On le retrouve aussi dans l'art, généralement peint ou sculpté avec des yeux exorbitants, parfois avec un sac d'argent ou donnant un baiser à Jésus...L'Évangile d'aujourd'hui nous rappelle que Judas était "l'un des Douze" disciples. Et ce n'est pas à la légère que Jésus institua ce groupe, c'est après avoir passé “toute la nuit à prier Dieu” (Lc 6,12).

Et pourtant, Judas alla voir les grands prêtres pour leur offrir Jésus : "Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ?" Les “trente pièces” qui lui sont remises font référence au prophète Zacharie : "ils pesèrent pour mon salaire trente sicles d'argent" (Zac 11,12) ou encore au Livre de l'Exode au sujet d'un esclave frappé par les cornes d'un bœuf  "si c'est un esclave, on donnera 30 pièces d'argent au maître de l'esclave” (Ex 21,32). À l'époque, ce montant représentait environ trois mois de salaire pour un ouvrier.

Saint Matthieu poursuit : "Et depuis, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer". Une fois le prix convenu, Judas use de la patience du chasseur...Il semble que cette trahison est inscrite dans le plan divin tout comme le prix des trente pièces d'argent. Dieu permet le mal pour un plus grand bien, comme dans Livre de la Genèse lorsque les frères vendirent Joseph aux marchands Madianites : “Vous [dit Joseph à ses frères] aviez projeté de me faire du mal, Dieu l'a changé en bien pour accomplir ce qui arrive aujourd'hui, pour sauver la vie à un peuple nombreux” (Gn 50,20).

Judas est devenu un instrument de Satan mais, en dépit de cet acte honteux, s'accomplit le dessein de Dieu. Jésus sait que Judas est tout entier pris par les ténèbres mais il sait aussi que Dieu est à l'œuvre : “Le Fils de l'homme s'en va, comme il est écrit à son sujet”. Chers frères et sœurs, cette page de l'Évangile nous permet de croire en Dieu même dans nos nuits, même quand ce qui nous arrive est incompréhensible comme cette épidémie. Avec cette livraison de Jésus aux grands prêtres et sa crucifixion, le Salut sera apporté au monde et à toutes celles et ceux qui croient en Jésus-Christ. Que ce Mercredi Saint nous conforte dans la conviction que, malgré nos incohérences, Dieu peut tout transformer en un bien pour le Salut de ce monde.

Fr. Eliazar Arteaga Chavero, franciscain de Terre Sainte

113897-mercredi-saint-le-fils-de-l-homme-s-en-va-comme-il-est-ecrit-a-son-sujet

Le saviez-vous ? En Terre Sainte, les pèlerins se remémorent la trahison de Judas dans une grotte tout près de Gethsémani.

Prions pour la présence chrétienne en Terre Sainte

"Ô Marie, Reine de Terre Sainte, protégez ce pays qui fut vôtre, protégez ceux qui l'habitent, spécialement ceux qui croient en votre Fils. Chez eux, Celui-ci souffrit sa Passion, fut mis au tombeau et ressuscita, ouvrant ainsi les portes du Salut. Aidez-les à retrouver la paix et la concorde dans la justice, aidez-nous à les conforter dans la foi avec fraternité et générosité conformément à nos promesses. Que, sous la conduite de votre Fils, nous formions tous ensemble, un seul troupeau un marche vers l'unique bercail. Amen."

Aller plus loin avec Terre Sainte Magazine

"Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples s'approchèrent et dirent à Jésus : « Où veux-tu que nous te fassions les préparatifs pour manger la Pâque ? » 

Aujourd'hui, 8 avril 2020, débute Pessah, la Pâque juive. La rubrique "Zoom" offre, dans chaque numéro de Terre Sainte Magazine, l'occasion de découvrir une coutume, un lieu, un fait en images. Dans le numéro 637 de mai-juin 2015, Terre Sainte Magazine présentait "La matsa, le pain de la Pâque" juive. Découvrez cet article en cliquant sur l'image ci-dessous.

112947-mercredi-saint

Abonnez-vous à Terre Sainte Magazine et restez en lien toute l'année avec la Terre Sainte !

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

Publié dans

Publications précédentes

Mardi Saint : quand Judas eut pris la bouchée, Satan entra en lui

Publication #3Initialement publiée le 7 avril 2020

Lundi Saint : Marie avait pris une livre d'un parfum de très grande valeur

Publication #2Initialement publiée le 6 avril 2020

Dimanche des Rameaux : ils étendirent leurs manteaux sur le chemin

Publication #1Initialement publiée le 5 avril 2020

10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader