“Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique." - Hozana

“Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique."

“Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique."

Jeudi 26 mars, 4ème Semaine de Carême, Année A

De la férie



“Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que ceux qui croient en lui aient la vie éternelle.”


Chers amis, tel est le verset de l'acclamation de l'Evangile de ce jour.

Et il me semble qu'il nous aide bien à entrer dans la méditation de l'Evangile que nous propose l'Eglise aujourd'hui.


Il me paraît important d'en situer le contexte. 

En effet, Jésus vient de guérir un paralytique à la piscine de Bethzatha, et nous savons comment cette guérison a été mal reçue par les juifs…


Pourtant, Jésus, ce Fils unique nous est bien un don de Dieu, il est bien cette incarnation dont nous réalisions hier comment elle avait été préparé et accueillie par le “Oui” de Marie. Une incarnation qui n'était pas hors du temps, déconnectée de nos réalités, mais bien, enracinée dans cette humanité que Jésus a voulu épouser afin de la sauver dans sa totalité!


“En ce temps-là, Jésus disait aux Juifs : « Si c'est moi qui me rends témoignage, mon témoignage n'est pas vrai ; c'est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu'il me rend est vrai.”


Frères et soeurs bien aimés, notre Dieu n'arrive pas, dans son humanité, comme un roi puissant, avec une légion de soldats. Souvenons nous qu'Il est arrivé dans la pauvreté de la crèche de Bethléem.

Il ne vient pas nous imposer une doctrine avec force et puissance. 

Non, Jésus est venu vivre parmi nous, partager notre humanité, connaître nos préoccupations d'hommes et de femmes, résoudre des problèmes d'intendance, de manque de pain, de vin, de poisson...Guérir des malades.


Et lorsqu'il vient proclamer sa filiation divine, son message est rejeté, comme si cet abaissement, cette humanité de Dieu, constituait un handicap, comme si ce Dieu qui partagea mon existence, qui devint mon frère en humanité, fut handicapé soudain de sa divinité…!


“Mais j'ai pour moi un témoignage plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m'a donné d'accomplir ; les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m'a envoyé. Et le Père qui m'a envoyé, lui, m'a rendu témoignage.”


Frères et sœurs bien aimés, je vous propose un rendez-vous, je vous propose de nous rendre tous autour de ce puit duquel coule l'eau vive, je vous propose ce rendez-vous avec Jésus, ce rendez-vous avec la Samaritaine, ce dialogue durant lequel nous contemplerons le Verbe de Dieu à l'œuvre dans nos vies, ce moment où nous le retrouverons pour un échange particulier, une rencontre qui peut avoir lieu dans le silence dans le silence d'une rencontre cœur à cœur avec Lui, comme la samaritaine échangeant avec Jésus:

“Si tu savais le Don de Dieu” ↦”donne moi de cette eau que je n'ai plus jamais soif”


Chers amis, je voudrais donc vous inviter à vous jeter corps et âmes, dans les bras du Seigneur, à découvrir son amour pour notre humanité, pour chacun de nous, un Amour qui va jusqu'au don de sa vie pour nous, pour chacun de nous:

“Ainsi..jetez-vous dans l'amour, avec vos petites ailes, et elles auront vites fait de grandir; abandonnez-vous au souffle du Saint-Esprit, plongez-vous dans la certitude d'être aimé, vous y trouverez la lumière, la liberté et la joie! Misère, n'importe quelle misère; monnaie qui n'a pas cours parmi les hommes mais qui au ciel peu acheter Dieu…”


Un Chartreux, Ecoles des Silences, Ed. Paroles et Silences 2001

Peut-être pouvons nous parfois douter de Dieu..

Mais la Résurrection de Jésus au contraire, nous provoque à l'espérance, parce que Jésus donne un sens nouveau à toute notre vie, que soudain toutes nos expérimentations peuvent prendre un sens nouveau.

Il s'agit pour moi de faire un acte de foi, de consentir à la Foi, 


Nous continuerons à prier pour notre humanité en marche, notre humanité souffrante.

Nous prierons pour chaque homme, chaque femme, pour les décideurs, afin que chacun se laisse rejoindre au plus profond de son âme, que chacun puisse découvrir cet appel à la Foi, à l'Amour, un amour qui ne déçoit jamais!


Amen.










Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

1 commentaire

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

GJ
place Metz, il y a 1 mois
Merci, Jean Marie, pour cette méditation toute en Sagesse... Union de Prières. Amen.