Messe en temps d'épidémie

Messe en temps d'épidémie

Chasse de sainte Louise de Marillac, fondatrice des sœurs de St Vincent de Paul.

            Elle est le symbole de toutes les religieuses de cet ordre ou d'autres, qui soignaient autrefois les malades dans les hôpitaux, les aidant à supporter leurs souffrances et leur permettant de se préparer à la mort. 

      Il se trouve que c'est aujourd'hui que l'Eglise la fête. Son corps repose dans la chapelle de la rue du bac ou pour la première fois, et en France, Notre-Dame nous a révélé sa conception immaculée, et nous a donné cette médaille objets d'innombrables miracles. Fille naturelle d'un grand seigneur, elle fut élevée par les religieuses dominicaines de Poissy. 300 ans après sa mort, le pape Jean XXIII la déclara patronne de tous les travailleurs sociaux. Actuellement, elle n'aurait probablement pas vu le jour tant nos lois et celles de presque tous les pays du monde entier, permettent des crimes contre les lois naturelles voulues par Dieu pour accroître le genre humain et peupler le ciel.

.

            Notre Dame à Fatima a rappelé que les calamités étaient les conséquences des péchés et une des personnes qui a organisé le soin des personnes touchée ces calamités est fêtée ce jour, ou, à ma connaissance, pour la première fois en France depuis la révolution, des restrictions sont mises en place, par les autorités civiles, qui empêchent aussi l'assistance à la messe pour un grand nombre de catholiques. Jeudi 12 décembre sur Radiocourtoisie, l'abbé de Tanoüarn avait précisé  : ‘' Dieu nous envoie des signes forts, d'abord l'incendie séculaire de Notre Dame à Paris qui n'a pas assez réveillé les hommes. Maintenant Dieu nous envoie l'épidémie.''

            C'est pour nous faire prier Dieu, pour nous protéger des épidémies, que l'Eglise a prévu des prières spéciales avec une messe spécifique, qu'Elle a placée dans la catégories des ‘'messe votive'' dite ‘' Messe en temps d'épidémie''. Elle a dû être célébrée à plusieurs reprises dans les années qui ont suivi les apparitions de Fatima et nous ignorons combien de personnes ont bénéficié des grâces de cette messe pour être épargnée, ou guérie, ou faire une bonne mort. Dans le cadre de Fatima, nous savons qu'Olympia et Manuel Marteau perdirent 4 enfants, dont François puis Jacinthe, en moins de 2 ans dans l'épidémie de la ‘'grippe espagnole'' qui fit plusieurs millions de mort en Europe. 

        Quelques prières du propre de cette messe ont été dites par le prêtre de notre paroisse lors de la messe de samedi dernier, messe du samedi de la seconde semaine de carême, d'où l'idée qui m'est venue en assistant à la messe ce dimanche matin, faisant parti du petit nombre (95) autorisé à pénétrer dans une église tôt ce matin, de vous permettre de pouvoir prier chez-vous avec les prières du propre de cette messe, dans le rite extraordinaire.

.

Voici ci dessous ces prières

.

Introït – (Second livre des rois 24. 16) Souvenez-vous, Seigneur, de votre alliance, et dites à l'ange qui nous frappe : « Arrête ton bras ; que la terre ne soit pas dans la désolation, ne détruit pas tout être vivant »

Collecte -  Dieu qui désirez, non pas la mort, mais le repentir des pécheurs, regardez avec bonté votre peuple qui revient vers vous, et puisqu'il se montre fidèle à vous servir, soyez lui clément, ne brandissez pas contre lui le fouet de votre colère.

Epitre -(Tirée du second livre des rois) : En ces jours-là, le Seigneur envoya la peste sur Israël depuis le matin jusqu'au temps fixé, et de Dan à Bersabée le peuple perdit 70 000 hommes. Et comme l'ange du Seigneur étendait la main sur Jérusalem pour la détruire, le Seigneur se repentit du fléau et dit à l'ange qui frappait le peuple : « Assez ! Retire ta main à présent. » L'ange du seigneur était près de l'aire d'Orna le Jébuséen. A la vue de l'ange qui frappait le peuple, David dit au Seigneur : « C'est moi qui ai péché, c'est moi qui suis coupable ! Mais ces brebis qu'ont-elles fait ? Que votre main se tourne donc contre moi et contre la maison de mon père. » Ce jour-là Gad, le prophète, vint trouver David et lui dit : «Monte, élève un autel au Seigneur dans l'air d'Orna le Jébuséen. » David monta, suivant la parole de Gad, ainsi que le Seigneur l'avait ordonné. Et il bâtit là un autel au Seigneur et offrit des holocaustes et des sacrifices de paix. Alors le Seigneur fut apaisé envers le pays, et le fléau cessa de frapper Israël.

Graduel.- (Psaume 106  20-21) Il envoya sa parole et les guérit, il les arracha au tombeau. Qu'on loue le Seigneur pour sa miséricorde, pour ses prodiges en faveur des enfants des hommes.

Evangile – (Luc 4 38- 44) En ce temps-là, Jésus, quittant la synagogue, entra chez Simon. La belle-mère de Simon était en proie à une forte fièvre. On l'implora en sa faveur. Il se pencha sur elle et, d'un ton menaçant commanda à la fièvre. La fièvre la quitta et, se levant à l'instant même, la voilà qui les servait. Au coucher du soleil, tous ceux qui avaient des personnes souffrant de divers maux les lui conduisirent, et, imposant les mains, il les guérissait. D'un grand nombre aussi sortaient des démons qui criaient : « Vous êtes le fils de Dieu ! »  Mais d'un ton menaçant il les empêchait de parler parce qu'ils savaient qu'il était le Christ. Le jour venu, il sortit et s'en alla dans un lieu solitaire. Les foules se mirent à sa recherche et, l'ayant rejoint elles voulaient le retenir et l'empêcher de les quitter. Mais il leur dit : « Aux autres villes aussi je dois annoncer la bonne nouvelle du royaume de Dieu, car c'est pour cela que j'ai été envoyé. » Et il allait prêchant dans les synagogues de Galilée.

Offertoire - (Nombres 16.48) Le grand prêtre se plaça entre les morts et les vivants, un encensoir d'or à la main ; offrant un sacrifice d'encens, il apaisa la colère de Dieu et le Seigneur fit cesser le fléau.

Secrète.-  Que l'offrande du présent sacrifice nous vienne en aide, Seigneur ; qu'elle ait la force de nous affranchir de toute erreur et nous arrache au danger d'une entière perdition.

Communion – (Luc 6. 17-19)  De nombreux malades et gens tourmentés par des esprits impurs venaient à lui, par ce que de lui sortait une force qui les guérissait tous.

Postcommunion -  Exaucez-nous, Dieu notre Sauveur ; libérez votre peuple des angoisses ou l'a plongé votre colère et par une large effusion de votre bonté rendez-lui la sécurité.

.

       Imitons le prophète Gad et demandons à nos prêtres d'offrir à Dieu des messes pour que le Seigneur soit apaisé et que cesse le fléau qui touche nos pays.  

.

       Dieu qui désirez, non pas la mort, mais le repentir des pécheurs, regardez avec bonté votre peuple qui revient vers vous, et puisqu'il se montre fidèle à vous servir, soyez lui clément, ne brandissez pas contre lui le fouet de votre colère.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

20 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader