"Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs..." (Lc 5, 27-32) - Hozana

"Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs..." (Lc 5, 27-32)

"Je ne suis pas venu appeler des justes mais des pécheurs..." (Lc 5, 27-32)

Chant final : "Veux-tu briser du péché le pouvoir" de Jimmy LAHAIE et Sébastien DEMREY

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus sortit et remarqua un publicain
(c’est-à-dire un collecteur d’impôts)
du nom de Lévi
assis au bureau des impôts.
Il lui dit :
« Suis-moi. »
Abandonnant tout,
l’homme se leva ; et il le suivait.
Lévi donna pour Jésus une grande réception dans sa maison ;
il y avait là une foule nombreuse de publicains et d’autres gens
attablés avec eux.
Les pharisiens et les scribes de leur parti récriminaient
en disant à ses disciples :
« Pourquoi mangez-vous et buvez-vous
avec les publicains et les pécheurs ? »
Jésus leur répondit :
« Ce ne sont pas les gens en bonne santé
qui ont besoin du médecin,
mais les malades.
Je ne suis pas venu appeler des justes
mais des pécheurs,
pour qu’ils se convertissent. »

Source : AELF

Méditation du Père Emmanuel Payen

Aujourd’hui comme hier, une gangrène envahit beaucoup de sociétés.

On l’appelle la corruption.

C’est une maladie terrible qui peut détruire des familles, des entreprises, des sociétés, des peuples.

Ne voyons-nous pas des pays entiers se lever contre la corruption ?

Ne devons-nous pas établir des lois pour que la corruption soit interdite ?

Oui, la corruption existe parce qu’il y a des corrompus !

Et c’est une maladie qui existe depuis longtemps ! même à l’époque de Jésus.

Que fait Jésus devant un corrompu ? le condamner ? le rejeter ?

C’est l’évangile d’aujourd’hui.

Jésus va appeler le collecteur d’impôts qui s’en mettait plein les poches.

Il va l’appeler en lui disant « Suis-moi »

Etonnement, scandale, incompréhension des disciples.

Alors Jésus affirme avec force :

« Ce ne sont pas les personnes en bonne santé qui ont besoin du médecin,

mais les malades. Je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pêcheurs

pour qu’ils se convertissent. »

Seigneur Jésus, tu es vraiment déroutant et merveilleux, tout en même temps…

Tu t’invites chez Zachée et partages son repas. Tu appelles Lévi, ce publicain corrompu,

ce collecteur d’impôts et tu vas participer chez lui à un repas de fête ! et il va changer de manière de vivre.

Seigneur Jésus, tu aimes venir chez ceux qui se reconnaissent pêcheurs pour les appeler à changer de vie.

Aide-nous à prendre conscience de notre péché et de nos complicités avec l’injustice.

Dégonfle en nous l’orgueil subtil de l’honnête homme qui n’a rien à se reprocher…

Alors nous serons capables de t’accueillir, d’ouvrir notre porte et de t’offrir un festin, en attendant celui que tu nous offriras pour les siècles des siècles.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

7 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader