"Ton Père qui voit dans le secret te le rendra" (Mt 6,1-6.16-18) - Hozana

"Ton Père qui voit dans le secret te le rendra" (Mt 6,1-6.16-18)

"Ton Père qui voit dans le secret te le rendra" (Mt 6,1-6.16-18)

Chant final : "Revenez à moi de tout votre coeur" par le choeur de l'abbaye de Sylvanès

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Ce que vous faites pour devenir des justes,
évitez de l’accomplir devant les hommes
pour vous faire remarquer.
Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous
auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l’aumône,
ne fais pas sonner la trompette devant toi,
comme les hypocrites qui se donnent en spectacle
dans les synagogues et dans les rues,
pour obtenir la gloire qui vient des hommes.
Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l’aumône,
que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ;
ton Père qui voit dans le secret
te le rendra.
Et quand vous priez,
ne soyez pas comme les hypocrites :
ils aiment à se tenir debout
dans les synagogues et aux carrefours
pour bien se montrer aux hommes
quand ils prient.
Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu pries,
retire-toi dans ta pièce la plus retirée,
ferme la porte,
et prie ton Père qui est présent dans le secret ;
ton Père qui voit dans le secret
te le rendra.
Et quand vous jeûnez,
ne prenez pas un air abattu,
comme les hypocrites :
ils prennent une mine défaite
pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent.
Amen, je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes,
parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes,
mais seulement de ton Père qui est présent au plus secret ;
ton Père qui voit au plus secret
te le rendra. »

Source : AELF

Méditation du Père Emmanuel Payen

Mercredi des Cendres, premier jour du Carême, de ces 40 jours qui vont nous conduire à vivre avec Jésus son Chemin de Croix, sa mort et sa Résurrection.

C’est le début d’une sorte de marathon…le démarrage d’un entrainement intensif pour arriver au bout de la course.

Trois postures nous sont recommandées par Jésus : le jeune, la prière, et le partage.

Un état d’esprit nous est demandé, celui de la discrétion.

En toute situation, de la discrétion. Ni trompette, ni fanfare !

Nos contemporains on horreur de l’hypocrisie et, par-dessus tout, celle de Tartuffe. Telle est la leçon de l’Evangile. Dieu voit l’invisible. Il nous connait de l’intérieur. Il voit dans le secret la qualité de nos actes et de nos pensées.

Alors, pour être vraiment authentique, il ne faut pas chercher à plaire, ni à soi, ni aux autres, mais à Dieu seul.

Se garder de l’hypocrisie, en priant réellement, personnellement et en Eglise ; en se privant réellement de nourriture, d’achat non indispensable, d’addiction secrète, et en partageant réellement avec ceux qui sont dans le besoin.

Le jeune, la prière et le partage. Aujourd’hui, c’est l’heure du choix, de la décision. Quel effort vais-je faire ? A quoi vais-je renoncer ? de quoi vais-je me détacher ?

Que le Seigneur m’indique l’exercice d’entrainement qu’Il souhaite faire avec moi.

Seigneur, Notre Père, tu vois ce qui est invisible et tu tiens compte de chaque effort que nous allons faire pour servir nos frères et sœurs, à l’insu de notre entourage.

Inspire-moi le choix de l’effort que je vais faire avec ténacité et persévérance.

Donne-moi la force et le courage de tenir jusqu’à Pâques.

Garde- moi dans l’humilité de savoir que j’agis par amour pour Toi.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

10 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader