"Aimez vos ennemis" (Mt 5, 38-48) - Hozana

"Aimez vos ennemis" (Mt 5, 38-48)

"Aimez vos ennemis" (Mt 5, 38-48)

Chant final : "Dieu donne moi un tel amour" de Pierre ELIANE

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :
Œil pour œil, et dent pour dent.
Eh bien ! moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ;
mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite,
tends-lui encore l’autre.
Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice
et prendre ta tunique,
laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas,
fais-en deux mille avec lui.
À qui te demande, donne ;
à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos !
Vous avez appris qu’il a été dit :
Tu aimeras ton prochain
et tu haïras ton ennemi.
Eh bien ! moi, je vous dis :
Aimez vos ennemis,
et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ;
car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons,
il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle récompense méritez-vous ?
Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères,
que faites-vous d’extraordinaire ?
Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits
comme votre Père céleste est parfait. »

Source : AELF

Méditation du Père Emmanuel Payen

Ce dimanche est le dernier jour avant le début du Carême.

Jésus nous appelle à dépasser la loi du talion : « œil pour œil et dent pour dent » et à aller jusqu’à l’amour des ennemis.

Dans l’histoire des sociétés, choisir la loi du talion avait été un progrès de civilisation.

La riposte à une agression devait être proportionnée, équivalente.

Aujourd’hui, cette loi est fragilisée par des forces de vengeance collective qui semblent autoriser des vengeances disproportionnées.

Chrétiens, aujourd’hui nous devons non seulement faire respecter la loi de l’équivalence, mais aller plus loin. Jésus nous dit « ne riposte pas au méchant… si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui aussi ton manteau. »

Telle est l’attitude de Jésus pendant toute sa vie, et particulièrement pendant les jours de sa passion, de sa trahison, de son arrestation, de son emprisonnement, de ses supplices, de sa condamnation et de son chemin de croix.

Son enseignement correspond à sa vie, c’est le message de la non- violence, c’est le message de l’Amour authentique.

Jésus demande-t-il l’impossible ?

N’est-ce pas cette non- violence, cet amour des ennemis qu’ont vécu des Gandhi, des Martin Luther King, des Popielusko, des Mgr. Romero, des François d’Assise et tant d’autres ?

N’est-ce pas de cet appel à la non-violence dont le monde a besoin aujourd’hui, plus que jamais, pour que le vivre ensemble l’emporte sur toutes les formes de guerre ?

A nous d’avancer à petits pas…

La non-violence est un appel du Christ pour chacun de nous. Il commence au volant de sa voiture, il continue avec le choix de ses achats, il se développe à travers toute nos relations, nos gestes, nos paroles.

Que le Seigneur nous donne la lucidité et la force pour vivre un peu plus avec Lui et en Eglise, cet appel à la non-violence et à l’amour des ennemis.

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

6 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader