Facebook Pixel"Celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Évangile" (Mc 8, 34 – 9, 1) - Hozana

"Celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Évangile" (Mc 8, 34 – 9, 1)

"Celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l'Évangile" (Mc 8, 34 – 9, 1)

Chant final : "Celui qui veut marcher derrière moi qu'il prenne sa croix" des moines de l'abbaye d'En-Calcat

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc

En ce temps-là,
appelant la foule avec ses disciples, Jésus leur dit :
« Si quelqu’un veut marcher à ma suite,
qu’il renonce à lui-même,
qu’il prenne sa croix
et qu’il me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie
la perdra ;
mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile
la sauvera.
Quel avantage, en effet, un homme a-t-il
à gagner le monde entier
si c’est au prix de sa vie ?
Que pourrait-il donner en échange de sa vie ?
Celui qui a honte de moi et de mes paroles
dans cette génération adultère et pécheresse,
le Fils de l’homme aussi aura honte de lui,
quand il viendra dans la gloire de son Père
avec les saints anges. »
Et il leur disait :
« Amen, je vous le dis :
parmi ceux qui sont ici,
certains ne connaîtront pas la mort
avant d’avoir vu le règne de Dieu
venu avec puissance. »

Source : AELF

Méditation du Pasteur J.P. Sternberger

Mon frère, ma sœur, ce que tu as de plus précieux, c'est ta vie. Même toute cabossée, toute usée, toute salie, même si elle ne fait envie à personne, si elle te fatigue, ce que tu as de plus précieux, c'est ta vie. Alors, garde-la. Ne la lâche pas.

Mais quiconque voudra sauver sa vie la perdra. Quiconque accepte de la donner donne sens à son existence. La vie est précieuse, oui, mais elle l'est trop pour pour être rendue banale, et qu'on la néglige au point qu'elle ne parle plus aux humains ou à Dieu.

Comme tout être humain, Jésus n'a qu'une vie. Croire le contraire serait le dépouiller de son humanité, ne pas tenir compte des Écritures qui disent qu'il a donné sa vie. Il a donné cette vie qu'il avait, sa seule vie, pas une de ses vies, pas une vie de rechange, pas une fausse vie, pas une apparence de vie : sa vie.

Et cette vie, des hommes vont l'accrocher sur une croix à la vue de tous, exposer son corps entre deux corps humains réduits à presque rien, entre deux pauvres choses, couvertes des crachats des honnêtes gens, des lâches et des salauds. Deux pauvres choses et maintenant trois. Trois vie anéanties. Ainsi a-t-il donné. Comment peut-on dire la beauté de toute vie et marcher vers la croix ?

Folie écrit Paul. Folie de donner sa vie et de la donner ainsi. Pour rien.

Seigneur, pourquoi as-tu pris cette route ? Père, comment as-tu pu le laisser rejoindre ces deux suppliciés ?

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)

5 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

loader