Bonjour  !
Avez-vous 3 minutes pour aider Hozana aujourd'hui ? Commencez par prendre 10 secondes pour comprendre pourquoi nous avons besoin de votre aide :-)

La mission d'Hozana est de rassembler une immense communauté de priants sur Internet (plus de 145 000 déjà !), pour permettre à Jésus de changer de nombreuses vies. Chaque mois, Hozana.org reçoit 300 000 visites.
Ce service gratuit coûte 3€ par personne et par an.

Il nous faut payer le loyer, les serveurs, le matériel, et l'équipe de 5 permanents qui travaille dur pour aider toujours plus de personnes dans leur prière. Nous ne diffuserons jamais de publicité, pour préserver ce lieu de prière. Et nous souhaitons qu'Hozana reste gratuit pour tout le monde, toujours. C'est pourquoi, l'association Hozana ne vit que de dons, et c'est pourquoi j'ai besoin de votre aide  !
Pourriez-vous prendre 3 minutes pour nous aider maintenant ?
En union de prière,
Thomas, pour Hozana
Fermer 
Avatar de Père Sébastien

Père Sébastien a publié dans la communauté Apprendre à vivre la messe

Jour 6 : Vivre la messe avec les pèlerins d’Emmaüs

Jour 6 : Vivre la messe avec les pèlerins d’Emmaüs

Image : Les pèlerins d'Emmaüs de Rembrandt.

Si le message ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser en cliquant ici.

---

            Chers Priants,

            En ce dernier jour, nous vous proposons de lire l’Evangile des pèlerins d’Emmaüs : ce sera comme un résumé de ce que nous avons vu, et cela permettra en même temps de mieux comprendre les différentes parties de la messe.

Les pèlerins d’Emmaüs (Lc 24)

            Prenons le temps de lire ce long mais très beau épisode de la Résurrection :

            « 13 Deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, 14 et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé. 15 Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. 16 Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.

            17 Jésus leur dit : “De quoi discutez-vous en marchant ?” Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes. 18 L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit : “Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem qui ignore les événements de ces jours-ci.” 19 Il leur dit : “Quels événements ?” Ils lui répondirent : “Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth, cet homme qui était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple : 20 comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré, ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié. 21 Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël. Mais avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé. 22 À vrai dire, des femmes de notre groupe nous ont remplis de stupeur. Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau, 23 elles n’ont pas trouvé son corps ; elles sont venues nous dire qu’elles avaient même eu une vision : des anges, qui disaient qu’il est vivant. 24 Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ; mais lui, ils ne l’ont pas vu.”

            25 Il leur dit alors : “Esprits sans intelligence ! Comme votre cœur est lent à croire tout ce que les prophètes ont dit ! 26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ?” 27 Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur interpréta, dans toute l’Écriture, ce qui le concernait.

            28 Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d’aller plus loin. 29 Mais ils s’efforcèrent de le retenir : “Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse.” Il entra donc pour rester avec eux. 30 Quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna. 31 Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards. 32 Ils se dirent l’un à l’autre : “Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ?”

            33 À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent : 34 “Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre.” 35 À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain » (Lc 24, 13‑35).

La structure de la messe

            Notons d’abord que dans cet épisode comme à la messe, c’est le Christ qui est l’acteur principal. Les pèlerins ne sont pas tout seuls : à deux, ils forment déjà une communauté d’Eglise. La messe s’inscrit dans notre quotidien : « Comme ils discutaient, Jésus en personne s’approcha (v.15) ». Mais il faut pour commencer préparer son cœur ! « Leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître (v.16) ». C’est le péché qui nous rend aveugles : la messe s’ouvre donc par le « Je confesse à Dieu » et « Seigneur prends pitié ».

 

            Puis commence la liturgie de la Parole : Dieu nous parle à travers la Bible

L’Ancien Testament : « Comme votre cœur est lent à croire tout ce qu’ont dit les Prophètes ! (v.25) »

1ère lecture : Dieu noue une Alliance à travers l’histoire du peuple juif.

Psaume : une louange au Dieu fidèle dans les difficultés de la vie. La Parole de Dieu devient prière de l’homme.

 

Le Nouveau Testament : « Ce qui concerne Jésus le Nazaréen (v.19) »

2ième lecture : suivre le message du Christ à l’image des premiers chrétiens.

Evangile : le Christ, le Verbe de Dieu, nous révèle l’amour du Père pour nous.

 

Homélie : apprendre à se mettre à l’école du Christ « il leur interpréta dans toutes les Ecritures ce qui le concernait (v.27) ».

 

            Vient alors la liturgie Eucharistique : Dieu se donne à nous dans son Corps « Il entra pour rester avec eux (v.29) »

Offertoire : nous offrons à Dieu ce qui fait notre vie, tous nos efforts : « ils s’efforcèrent de le retenir (v. 29) »

Préface : pour entrer dans le mystère eucharistique.

 

Prière eucharistique : le Corps et le Sang du Christ livrés pour nous « Il prit le pain, dit la bénédiction, puis le rompit et le leur donna (v.30) ».

Le texte souligne l’origine pascale de l’Eucharistie (la mort et la résurrection du Christ nous donne le salut) : « Nos chefs l’ont livré pour être condamné à mort et l’ont crucifié (v.21) ». « Ne fallait-il pas que le Christ endurât ces souffrances pour entrer dans sa gloire ? (v.26) ».

Mémoire de la Cène du Jeudi Saint : « Ils l’avaient reconnu à la fraction du pain (v.35) ».

 

Communion : Dieu habite en nous ! «Leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent (v.31) ».

 

            La messe se termine par l’envoi : « A l’instant même, ils se levèrent (v.33) ». Il s’agit alors pour nous de vivre la bonne nouvelle concrètement dans notre vie : « C’est vrai, le Christ est ressuscité ! (v.34) »

Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger ce commentaire en un fichier pdf d'une page. Pour approfondir les différentes parties de la messe, notamment avec les références à la Bible, voici un autre document.

Pour avancer

            Désormais, il ne reste plus qu’à vivre la messe ! Portons-nous dans la prière les uns les autres afin que nous puissions « renouveler » notre participation à la messe le dimanche… Et pourquoi pas aussi en semaine ? Vous verrez, plus vous chercherez à vivre la messe de l’intérieur, plus ce sera une joie pour vous d’y aller : elle deviendra même la source et le sommet de toute votre vie !

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)
18 partages
76 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

    Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies