Bonjour  !
Avez-vous 3 minutes pour aider Hozana aujourd'hui ? Commencez par prendre 10 secondes pour comprendre pourquoi nous avons besoin de votre aide :-)

La mission d'Hozana est de rassembler une immense communauté de priants sur Internet (plus de 145 000 déjà !), pour permettre à Jésus de changer de nombreuses vies. Chaque mois, Hozana.org reçoit 300 000 visites.
Ce service gratuit coûte 3€ par personne et par an.

Il nous faut payer le loyer, les serveurs, le matériel, et l'équipe de 5 permanents qui travaille dur pour aider toujours plus de personnes dans leur prière. Nous ne diffuserons jamais de publicité, pour préserver ce lieu de prière. Et nous souhaitons qu'Hozana reste gratuit pour tout le monde, toujours. C'est pourquoi, l'association Hozana ne vit que de dons, et c'est pourquoi j'ai besoin de votre aide  !
Pourriez-vous prendre 3 minutes pour nous aider maintenant ?
En union de prière,
Thomas, pour Hozana
Fermer 
Avatar de Père Sébastien

Père Sébastien a publié dans la communauté Apprendre à vivre la messe

2e jour : Jésus est présent dans l’Eucharistie

2e jour : Jésus est présent dans l’Eucharistie

Si le message ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser en cliquant ici.

----

            Chers Priants,

            Hier, nous avons expliqué que la messe est avant tout une rencontre avec Dieu qui nous attend. Mais peut-être vous dites-vous : Dieu, je peux le rencontrer tout seul chez moi simplement par la prière : pourquoi me déplacer ?

            Je vous propose donc de considérer aujourd'hui ce que la messe a d’extraordinaire : Jésus en personne vient me rejoindre et se donne à moi.

Jésus est là

            La messe n’est pas une suite de chants, de lectures et de prières pieuses. La messe, c’est le mémorial de la Passion et de la Résurrection du Christ. Pas un simple rappel, mais une actualisation. Autrement dit, la réalité la plus profonde de ce qu’a vécu Jésus sur la Croix, nous la vivons comme si elle se passait aujourd’hui à la messe : Jésus se livre par amour pour nous !

            Le signe que Jésus se livre à nous, c’est l’hostie : ce morceau de pain devient son Corps (c’est ce qu’on appelle la « transsubstantiation »). Ce signe n’est pas un symbole, c’est la pure réalité. Sauf que nous ne voyons pas cette réalité avec nos yeux de chair. Heureusement ! Oui, heureusement que nous ne voyons pas directement Jésus sous l’apparence du pain : d’une part, ce serait bien étrange de manger de la chair, et d’autre part, on verrait Dieu face à face, ce que nous ne pourrions pas supporter sans mourir. Comme le dit Sainte Thérèse de Lisieux, Jésus « se voile par amour » sous l’apparence du pain et du vin. Nous pouvons ainsi communier facilement, mais cela suppose que nous ayons la foi.

« Ceci est mon Corps, livré pour vous » (1 Co 11, 24)

            Notre foi en la présence réelle de Jésus sous l’apparence du pain et du vin consacrés s’appuie sur les paroles mêmes de Jésus :

            « La nuit où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, 24 puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : “Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi.” 25 Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : “Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi.” 26 Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. » (1 Co 11, 23‑26)

            Jésus n’a pas dit que le pain était un symbole ! Il a dit : « ceci est mon corps ». Et pour être ainsi présent tous les jours au milieu de nous, il a institué les prêtres pour célébrer ce mystère de foi : « Faites cela en mémoire de moi ».

Pour avancer concrètement

            Oui, « il est grand le mystère de la foi » ! Nous croyons que Jésus, à chaque messe, se rend réellement présent en son Corps et son Sang, en son Ame humaine et sa Divinité. Par pur amour gratuit, pour nous nourrir, nous sauver, être notre force dans les épreuves et nous conduire à son Père.

            Une des façons de progresser dans la vie chrétienne est donc de renouveler notre foi en la présence réelle de Jésus sous le voile de l’hostie.

- Concrètement, pourquoi ne pas nous concentrer particulièrement au moment de la consécration, depuis le moment où le prêtre étend les mains en disant « sanctifie ces offrandes », jusqu’à « il est grand le mystère de la foi » ?

- On peut aussi s’aider de son corps pour prier : pourquoi ne pas se mettre à genoux pendant ce moment ? Ce beau geste qui s’était perdu dans les années 1970 est aujourd’hui redécouvert par beaucoup : c’est une vraie aide pour prendre conscience de la présence de Jésus et pour l’adorer comme notre Seigneur et notre Dieu.

- Nous pouvons aussi mieux nous préparer à recevoir Jésus : ai-je par exemple pris le temps de me confesser récemment pour offrir au Seigneur un coeur pur pour l'accueillir ?

 

A demain !

---

En "bonus", voici une belle vidéo du P. Nicolas Buttet sur le mystère de la présence réelle de Jésus dans l'Eucharistie (https://youtu.be/oEQqHFqjSL4)

 

Je prends un instant pour méditer toutes ces choses dans mon cœur (cf Luc 2,19)
17 partages
89 commentaires

Que vos paroles soient toujours bienveillantes, qu’elles ne manquent pas de sel, vous saurez ainsi répondre à chacun comme il faut. Col 4 : 6

    Ce site utilise des cookies. Plus d'informations sur les cookies